Fermer
menu

Manuel de survie pour les assistantes

Monchefceheros2Le monde impitoyable de l’entreprise ne serait sans doute rien sans un poste clef, celui des assistantes. Mais qui sont-elles ? Que font-elles ? Et comment s’en sortent-elles avec leur Chef ?
Sabrina Bellahcene, une assistante de direction « qui n’aime plus trop son métier », en dresse justement un portrait au vitriol certes, mais toujours drôle, dans son livre « Mon chef, ce héros » au sous-titre évocateur « Assistantes, rebellez-vous ! ». Elle nous rappelle au passage que 48% des assistantes n’ont pas choisi leur métier, ou encore que 43% des assistantes ne connaissant pas les tenants et les aboutissants des travaux qui leur sont confiés. Pas si simple le métier de secrétaire…

Il a pourtant été requalifié depuis les années 2000 en « assistante » pour combler le déficit d’image d’une profession finalement indispensable. Mais rien n’y fait, comme en témoigne Sabrina Bellahcene sans son guide. Elle y fait « l’autopsie d’une assistante », depuis la naissance du métier au quotidien des assistantes d’aujourd’hui, en passant par la recherche d’un emploi. Elle en profite également pour dresser le portrait robot du chef type : paternel ou psychologue, parfois tyrannique… Jusqu’au jour où elle jette l’éponge pour heureusement s’envoler vers de nouveaux horizons professionnels.
La caricature est osée, l’humour très caustique, et le tout donne un résultat drôle, ce qui n’est pas sans rappeler, dans le même genre, « Les tribulations d’une caissière » d’Anna Sam. Assistantes de France et de Navarre, rebellez-vous et procurez-vous vite ce manuel de survie !

« Mon chef, ce héros – Assistantes, rebellez-vous ! » de Sabrina Bellahcene, Editions Les Petits Matins, 12 Euros, 144 pages. Illustrations de vivalablonde.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Sabrina_B
    26 avril 2010 - 13h55

    Merci Priscilla !
    Très contente de voir que vous n’aurez pas passé un mauvais moment lors de sa lecture …
    A bientôt

  2. Vanille COHA
    28 octobre 2010 - 12h27

    Une découverte ; qui donne envie de lire le livre…
    Aussitôt, vu ; aussitôt mis sur facebook…
    Merci, pour ce moment.
    Cordialement.
    Vanille COHA…

  3. Violaine de Kalligo
    20 mai 2011 - 2h58

    Ayant moi-même occupé le poste d’office manager, alors que j’ai un BAC +4, je me suis vite rendu compte que mon poste allait être multitâches et touche-à-tout !
    – Réalisation de comptes rendus pour la maison-mère,
    – interface entre les RH à l’étranger et les salariés français pour tout ce qui était Ressources Humaines,
    – contact principal du service des avocats pour tout ce qui est juridique
    – relations avec la société de paie pour tout ce qui était comptabilité… et malgré toute la bonne volonté pour bien faire mon travail, il n’en restait pas moins que j’étais vue comme une « petite secrétaire » de rien du tout.
    Je trouve que le livre dépeint très bien la frustration de l’assistante de direction qui, malgré ses efforts, pourra difficilement obtenir la reconnaissance de ses collègues. On y lit notamment que la secrétaire trouvera rarement l’appui de sa hiérarchie pour obtenir une augmentation de salaire ou des perspectives de mutation en interne vers un autre type de poste. Bref, la secrétaire est vouée à rester là où elle est, ou dans un poste semblable.
    Petite critique néanmoins, le livre s’appuie sur le postulat que l’assistante est une « esclave ». L’auteur écrit que l’assistanat c’est « servir et obéir » (page 71). Une assistante ne peut pas dire « non » sous peine de s’autodétruire ou se faire tuer sur place. Bref le manager est un monstre.
    Certes, on peut se dire que le livre est intégralement écrit au second degré, avec une forte dose d’ironie. Mais fort heureusement, même si le livre est autobiographique, je souhaite apporter un peu d’espoir en indiquant qu’il y a des entreprises où des assistantes savent mettre des limites (dès le début), ont le droit de dire « non » quand la situation n’est pas acceptable; et également qu’il existe des chefs qui ne sont pas des tyrans avec leurs secrétaires… Donc ne nous démoralisons pas !

    Violaine, de Kalligo
    http://www.kalligo.com

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.