Fermer
menu

Les métiers de demain pas encore enseignés à l’école

Les nouvelles technologies font désormais partie intégrante de notre vie, et la génération des « digital natives » s’y familiarise avec une facilité déconcertante. Pourtant, leur utilisation comme outil d’apprentissage est encore timide. Les écoles françaises sont loin de proposer un ordinateur par personne, et celles qui fournissent des tablettes tactiles à leurs élèves sont jugées « innovantes ». Un retard qui n’empêchera pas les jeunes d’apprendre mais qui risque, à terme, de priver le pays de certaines compétences. Alors quid de l’innovation éducative ?

ecole

Le numérique au service de l’apprentissage

Vers une classe virtuelle

Un think tank américain (composé d’experts de l’éducation de TFE Research et du planneur stratégique Michell Zappa) a imaginé vers quel type d’apprentissage l’éducation pourrait bien se diriger dans les prochaines décennies, notamment à l’aide de technologies toujours plus innovantes.

Une analyse que les experts proposent en une infographie dans laquelle ils ont confronté trois lieux d’apprentissage : la salle de classe dite classique, une classe intermédiaire appelée « le studio » et une classe virtuelle. Dans la classe actuelle telle qu’on la connaît, l’apprentissage se fait par le biais du professeur, au centre de l’attention. Le studio serait quant à lui un lieu où les élèves se réuniraient pour échanger, résoudre des problématiques, aidés du professeur servant de « facilitateur ». Enfin, dans l’environnement complètement dématérialisé de la classe virtuelle, l’apprentissage, l’échange et l’évaluation se pratiqueraient « quelles que soient les conditions physiques ou géographiques »

En 2030, les classes pourraient donc être de véritables studios physiques et virtuels, où l’apprentissage se ferait via des technologies très innovantes comme la réalité virtuelle immersive, l’holographie, les écrans rétiniens* ou les lunettes type Google Glass… Des scénarios futuristes mais bien envisageables selon les experts !

envisioning_the_future_of_education

Les bienfaits du numérique à l’école

En avril 2012, Microsoft Education et RSLN ont réalisé une autre infographie retraçant les enjeux du numérique à l’école, en compilant plus d’une dizaine de sources – et notamment l’étude Ipsos sur la place des TIC à l’école. Source de motivation pour les élèves selon pour 78% des parents, le numérique apparait pour les enseignants comme un outil rendant les cours plus attractifs (95%). Bien d’autres avantages sont cités : élèves plus attentifs et participant davantage, apprentissage personnalisé, outil permettant de trouver de l’information, d’apprendre à gérer un projet ou à travailler en équipe… De quoi mieux préparer les jeunes au monde du travail.

Ecolededemain

En France, on compte seulement 1 ordinateur pour 10 élèves de primaire, et 1 pour moins de 6 élèves de lycée rappelle le site rslnmag.fr (Regards sur le numérique). C’est très peu comparé aux petits Britanniques et Danois, qui bénéficient déjà d’un peu plus d’un ordinateur par élève.

« Les écoliers d’aujourd’hui pratiqueront des métiers qui n’ont pas encore été inventés »

Anticiper la pénurie de compétences

En termes d’innovation éducative, il y a urgence. D’autant plus que la pénurie de compétences digitales se fera bientôt ressentir. En effet rappelle le think tank, selon le département d’Etat américain du travail, « 65% des écoliers d’aujourd’hui pratiqueront, une fois diplômés, des métiers qui n’ont même pas encore été inventés ».

L’éducation a la responsabilité d’anticiper les compétences nécessaires dans le futur expliquent les experts. « Pourtant, les méthodologies de l’éducation ne peuvent être formalisées qu’après que les pratiques aient été définies… ». Mais elles restent difficiles à définir tant les évolutions sont rapides et les changements permanents. Bref, on tourne en rond.

> A lire également : « Cinq obstacles à l’intégration des TIC à la pédagogie » sur innovationseducation.ca

* Écrans haut de gamme dont la définition est supérieure à 300 dpi.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.