Fermer
menu
  • Gestion de carrière

79% des salariés comptent changer d’emploi en 2019

Interrogés dans le cadre de l’enquête des rémunérations 2019 du cabinet Hays en partenariat avec HelloWork, les salariés ont partagé leur envie d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs.

Interrogés sur leur rapport à la mobilité, 79% des salariés disent envisager de changer d’emploi : le chiffre impressionne d’autant que l’an passé, ils étaient seulement 55% à avoir ce projet de mobilité. Mais dans les faits, en 2018, seul 1/3 d’entre eux a effectivement changé de job. Entre le dire et le faire, tout n’est pas si simple !

Mobilité interne et mobilité externe

Pourquoi changer de job ?

L’année dernière, c’est une rémunération plus attractive que les salariés citaient en motivation  numéro un de leur envie de de changement. Cette année, le salaire se voit détrôné par l’intérêt du poste. Suivent les perspectives d’évolution, le cadre de travail et le confort géographique.

La mobilité interne, une option confortable

Près de 60% des salariés privilégieraient la mobilité interne s’ils le pouvaient. Ses atouts ? Les salariés connaissent déjà l’environnement de l’entreprise, ses particularités, ses objectifs. Un changement dans la continuité en quelque sorte, avec moins de stress, pas de période d’essai, une organisation du travail à revoir a minima… 60% des salariés interrogés évoquent également l’avantage de pouvoir compléter son éventail de compétences en changeant de poste et 47% se réjouiraient de pouvoir conserver les avantages liés à leur ancienneté.

Pour autant, ce type de mobilité n’a pas que des avantages et les salariés sont 60% à l’associer à un manque d’opportunités. Ils déplorent aussi à 43% le gap salarial moins important et 52% d’entre eux voient le fait de conserver le même environnement de travail comme un inconvénient.

Quant aux recruteurs, ils sont 80% à considérer la mobilité interne comme un moyen de fidéliser les salariés et 78% apprécient le fait que les salariés recrutés par ce biais aient déjà une bonne connaissance de l’entreprise et des particularités. Mais les recrutements internes sont encore peu utilisés par les entreprises : ils concernent moins de 5% des recrutements pour les deux tiers d’entre elles. Interrogés sur les inconvénients de ce type de mobilités, les recruteurs mettent en avant le fait de ne pas bénéficier du regard neuf  d’un nouveau salarié.

À lire également :
Que signifie vraiment faire carrière ?

La mobilité externe, ou l’attrait de la nouveauté

Ce qui séduit les candidats avec la mobilité externe ? La découverte ! Un nouvel environnement de travail, de nouvelles compétences et méthodes de travail ou même un nouveau secteur d’activité… Les salariés aiment le changement et la possibilité d’une hausse de salaire n’arrive qu’en 5e position, citée par seulement 35% des personnes interrogées. Ils ont pourtant conscience que ce changement est également synonyme d’une prise de risque plus importante. 67% cite ce saut dans l’inconnu comme principal inconvénient de la mobilité externe, loin devant le fait de perdre les avantages liés à son poste précédent (39%) ou de devoir repasser par une période d’essai (36%).

Pour les recruteurs, c’est la durée de formation et d’adaptation qui est perçue comme le principal frein au recrutement externe (70%). Un process plus long, et plus coûteux aussi : 60% citent cet inconvénient même s’ils ne sont que 21% à s’inquiéter du coût salarial d’un collaborateur venu de l’extérieur. A contrario, les nouvelles recrues venues de l’extérieur sont plébiscitées par 82% des recruteurs pour les nouvelles compétences qu’elles apportent à l’entreprise. 66% citent également le regard neuf dont vont bénéficier les équipes.

Encore assez peu fréquente, la mobilité interne gagnerait-elle à être développée ? 33% des salariés interrogés considèrent que leur entreprise encourage la mobilité interne tandis que 79% des entreprises déclarent inciter leurs salariés à opter pour ce type de recrutement. La marge de manœuvre est donc plutôt conséquente.

À lire également :
Pour trouver un job, il faut

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.