Fermer
menu

Le métier de chauffeur de taxi va disparaître, mais pas à cause d’Uber ou des VTC

Les chauffeurs de taxi ont lancé une nouvelle opération de mobilisation le 25 janvier, après celle du 25 juin dernier, pour protester contre la concurrence des services de transport de particuliers comme Uber qu’ils jugent « déloyale ». Un mouvement de grève, émaillé de nouvelles violences, qui se trompe d’ennemi, car la menace qui pèse sur leur métier est ailleurs. Et les taxis ne vont pas la voir venir…

Taxi-vs-Uber

La fin programmée des chauffeurs de taxis… et de ceux d’Uber

La profession de chauffeur de taxi figure en effet dans la liste des métiers qui risquent de disparaître dans les prochaines années. Non pas à cause de concurrents comme Uber Pop ou d’autres services de VTC (voiture de transport avec chauffeur), mais en raison de la robotisation de l’économie qui est en marche et qui se traduira par l’arrivée de véhicule sans chauffeurs. Selon le site Staff.com la date de disparition du métier de taxi se situera autour de 2038, mais vu les avancées technologiques de plus en plus rapides dans ce domaine, ce sera plutôt à l’horizon 2025. Les chauffeurs d’Uber devraient d’ailleurs aussi se soucier de ce sujet. La firme fondée par Travis Kalanick est déjà en train de faire des tests de véhicules autonomes qui permettront de faire baisser considérablement les tarifs des courses en remplaçant ses chauffeurs par des machines.

Les voitures autonomes mettront tout le monde d’accord

Selon une étude de l’Université de Columbia, qui a pris l’exemple de la ville de New York, une flotte de 9000 voitures sans conducteurs suffirait pour remplacer la totalité des 13000 taxis jaunes qui sillonnent actuellement la grosse Pomme. Avec un prix pour les utilisateurs divisé par huit et un temps d’attente de seulement 36 secondes en moyenne. Comment des chauffeurs humains pourrait-ils faire mieux ? C’est impossible.

Le bon côté de l’uberisation de l’économie : user first

L’exemple américain est transposable chez nous, les taxis français en raison des charges qui pèsent sur eux ne pourront pas être aussi compétitifs que de l’intelligence artificielle embarquée dans une voiture. D’ici 2025, les véhicules autonomes seront partout, des millions d’emplois, pas seulement chez les taxis, seront menacés. Le gain de l’utilisateur primera alors sur les revendications corporatistes. Et c’est sans doute également cette dimension utilisateur que les taxis oublient et qui les a conduit à devoir faire face à autant de concurrents. La leçon qu’ils devraient en tirer est une règle incontournable de la nouvelle économie, dont l’application Uber est une bonne illustration : « User first », l’utilisateur d’abord, c’est lui qui prime, c’est lui qui paye et ça aussi les taxis ont tendance à l’oublier.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Pierre
    25 juin 2015 - 14h27

    Le constat est vraiment alarmant pour cette profession difficile.

  2. Karim
    30 janvier 2016 - 11h13

    Voitures sans chauffeurs c plus de la science fiction.pas serieux et dangers!!!

  3. taxi rgk
    16 février 2016 - 6h51

    Je ne pense pas que ce métier soit terminé. Comment feront ces voiture autonomes pour échanger avec les touristes et leur donner des conseils?
    Comment pourraient-elles aider une personne âgée à monter dans la voiture ou une jeune maman à mettre une poussette dans le coffre?
    Le taxi existera tant qu’il y aura besoin de services.
    Je suis en train de monter un taxi à Velaux et je compte bien miser sur le service.

  4. Lippens
    4 octobre 2016 - 5h09

    Pense à ta reconversion, les gens préfèrent payer moins chère les courses mais s’en fichent du pauvre chauffeur. Pour les services, il vont mettre un robot en plus pour les clients exigeants .Je pense que ça va arriver très vite surtout si tu travailles à Paris où la maire de Paris ne cesse à rechercher à diminuer les voitures dans sa ville.Pour ma part je serai aussi concerne en tant chauffeur VTC.

  5. Sharihenne
    16 décembre 2016 - 18h48

    VIVE LE TAXI PARISIEN QUI CONAIT BIEN SA VILLE ET SILLONNE DANS LES RUES ET RUELLES EN VOUS RACONTANT PLEIN D’ANECDOTES.
    JE N’Ai JAMAIS TROUVÉ MIEUX.QUOI QUON EN DISE.RIEN NE POURRA LE REMPLAÇER…LA MACHINE NE REMPLAÇERA JAMAIS L’HOMME.

1 commentaire supplémentaire

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.