Fermer
menu

Mesures gouvernementales : un actif sur 2 est prêt à devenir indépendant

Un actif sur 2 se déclare prêt à devenir indépendant, à condition de pouvoir bénéficier de mesures incitatives : formation gratuite, réduction des formalités administratives, droit à l’assurance chômage… Les résultats de l’étude Ifop réalisée pour la Fédération des entreprises de portage salarial (FEPS) sont éloquents. L’entrepreneuriat fait désormais partie de la trajectoire professionnelle de nombreux Français. Et cela tombe bien puisque pour Emmanuel Macron, « le travail indépendant s’affirme comme la forme de travail la plus adaptée aux attentes des Français ». 

26 % des actifs Français se considèrent déjà indépendants au sens large et « perçoivent un revenu provenant d’une activité principale ou secondaire sans relation hiérarchique avec un supérieur ». Pourtant, selon les chiffres officiels de l’Insee, ils seraient en réalité 2,8 millions en France (contre 13 millions selon le cabinet McKinsey…).

  • 26% des actifs se considèrent déjà indépendants
  • 23% des actifs sont des indépendants en devenir
  • 1 actif sur 2 serait prêt à devenir indépendant, à certaines conditions

Sortir de l’opposition salariés / travailleurs indépendants

Toujours est-il que la moitié des Français seraient prêts à se lancer dans une activité indépendante. Voilà pourquoi « il est urgent de créer les conditions d’une économie inclusive et durable au profit de l’emploi des Français » selon Guillaume CAIROU, Président de la Fédération des entreprises de portage salarial (FEPS) et fondateur de Didaxis Hiworkers. « Le travail indépendant en est une des solutions. Il convient d’apporter de nouvelles protections au travail indépendant et de sortir de l’opposition entre salariés et travailleurs indépendants. »

Le travail indépendant, nouvel eldorado

Le travail indépendant a un effet stimulant sur l’emploi pour plusieurs raisons rappelle la FEPS. Plus souple et adaptable aux différentes conjonctures économiques, il se montre plus dynamique que les formes de travail traditionnelles. Il est également plus adapté pour les jeunes, les seniors et les femmes et améliore leur taux d’employabilité. Enfin, il représente 1 million d’emplois potentiels en France, soit 2,6 points de chômage en moins, même si, rappelons-le, il englobe le statut d’auto-entrepreneur souvent précaire.

Quels qu’ils soient en réalité, les chiffres du nombre d’entrepreneurs et d’intentionistes pourraient bientôt être boostés par les mesures favorables aux indépendants contenues dans la Loi Travail et dans la réforme de l’assurance chômage. Remplacement du RSI par le régime unique, droits renforcés, démarches simplifiées… Un #PlanIndépendants a été présenté par le premier Ministre Edouard Philippe début septembre. Le CDI de projet, mesure contenue dans la Loi Travail, devrait également favoriser et sécuriser le recours à « certaines formes particulières de travail », et il ouvre ainsi le débat sur le statut des indépendants. Alors le travail indépendant, nouvel eldorado ?

(Etude réalisée d’après les réponses de 1 164 actifs par l’Ifop pour la FEPS du 3 au 8 mars 2017, en amont du Salon SME.)

Source : Maddyness

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.