Fermer
menu

Salariés : les managers sont devenus plus souples avec vos horaires

Selon un étude d’Opinionway, les managers français auraient un rapport plutôt souple avec le temps de travail. 9 cadres sur 10 estiment que la gestion du temps de travail participe « au bon climat social de l’entreprise », surtout dans le secteur du BTP (97%), et dans les TPE en général (94%).Pour presque la moitié des sondés, le respect strict des horaires de travail est indispensable, tandis que l’autre moitié juge ce respect des horaires important, mais pas indispensable. Les désaccords sont d’ailleurs assez marqués. Pour les managers du secteur du BTP (66%), des transports (62%), mais aussi des TPE (65%) ou ceux qui encadrent des employés ou des ouvriers (58%), il faut scrupuleusement respecter les horaires de travail. A l’inverse, les managers de la banque-assurance (30%), de certains services (40%), et ceux qui encadrent des cadres (28%) sont nettement plus souples à ce sujet.

chrono

Dans les faits, 90% des managers ont tendance à faire confiance à leurs équipes en matière de gestion du temps de travail. C’est d’autant plus vrai pour les managers qui encadrent des professionnels itinérants (95%) et dans les PME/ETI (93 et 94%). Néanmoins, malgré cette relative confiance, le temps de travail reste contrôlé par deux tiers des managers. Ils sont même un sur cinq à effectuer ce contrôle de manière très précise. Le contrôle du temps de travail semble être une problématique récurrente dans le secteur du commerce, et surtout dans les transports où 74% des managers gardent un œil sur le temps de travail de leurs collaborateurs (et un tiers de manière précise).

Le temps de travail préoccupe de plus en plus les salariés européens

Mais qu’est-ce qu’un retard ?

Pour les managers, il y a retard et retard. Un retard de moins de 5 minutes n’est généralement pas considéré gravissime. Passé le quart d’heure, cela devient plus problématique pour un tiers d’entre eux. En moyenne, un retard est jugé acceptable s’il ne dépasse pas 38 minutes. Dans la banque-assurance, on frôle même les 58 minutes ! Et 48 minutes pour les managers de cadres…

Au final, très peu d’abus et une certaine liberté

Les managers interrogés estiment qu’en moyenne, « les collaborateurs de leur équipe travaillent effectivement 81,5% de leur temps de présence ». Presque la moitié d’entre-eux pense même que leurs employés travaillent entre 90 et 100% de leur temps de présence. Cela explique peut-être que la plupart des managers laisse à leurs collaborateurs des libertés en matière de temps de pause, d’horaires de travail et d’absences ponctuelles. D’ailleurs, 87 % d’entre eux affirment prendre en compte l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle de leurs collaborateurs.
Un parti pris gagnant puisqu’un peu plus de liberté en termes de temps de travail permettrait certaines retombées positives. Entre 40 et 50% des managers interrogés affirment en effet que cela entraîne un meilleur respect du rôle de manager, une meilleure productivité, et un regain d’implication dans le travail. Pour plus de deux tiers des managers, même s’il est facile de contrôler le temps de travail, cela n’a pas vraiment de sens. Seul la qualité du travail importe.

Quid du contrôle ?

AInsi, pour plus de deux tiers des managers interrogés, il est facile de contrôler le temps effectif de travail, mais cela n’a en réalité que peu de sens. En effet, c’est la qualité du travail qui prime. A noter que dans le secteur du BTP, cette conclusion n’est partagée que par 56% des managers.
Néanmoins, pour 89% des encadrants, veiller à ce que les horaires de travail soient respectés participe au maintien de l’équité (et donc de la cohésion) entre les salariés.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. nopillard
    13 octobre 2016 - 1h09

    Ce qui compte, c’est le résultat. Ceux qui dépassent les résultats progressent mieux. Le reste, c’est du verbiage.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.