Fermer
menu

Lundi noir, jobs en or et heures sup’

Actualité de l’emploi très chargée cette semaine avec son cortège de mauvaises nouvelles, mais aussi quelques infos insolites et des initiatives anti-crise plutôt bienvenue. C’est l’heure de la revue de web, une sélection d’infos pertinentes sur le marché du travail.

  • La semaine a commencé le lundi, comme d’habitude, mais sur de très mauvais chiffres : plus de 70.000 suppressions d’emploi dans le monde en une seule journée. Décidément le lundi est vraiment un jour à oublier.

  • La crise… de rire avec le détournement de logos de grandes entreprises suite aux turbulences financières. Celui-là résume bien la situation :

Badyear

  • Pendant que beaucoup de gens perdent leur emploi ou des données sensibles, d’autres ont trouvé un job en or. C’est le cas de la conseillère de Laurence Parisot qui, d’après L’Express, toucherait 25.000 euros par mois pour un mi-temps. Qui dit mieux ? Pas les journalistes Catherine Laborde et Christine Kelly qui rejoignent le CSA et gagnent « seulement » 8000 euros par mois pendant 7 ans pour un mandat de… 6 ans. Mais tout cela n’est rien à côté des bonus palpés par les traders, les PDG et les footballeurs. Le site E24 fait le classement des personnalités françaises qui valent de l’or. En tête, le patron de l’Oréal devance largement Djibrill Cissé. Parce qu’il le vaut bien !

  • Toujours dans la série combien ça coûte, un rapport fait le point sur le dispositif des heures supplémentaires qui représentent un supplément de revenu de 150 euros en moyenne (alors que d’après Le Monde, Christine Lagarde tablait sur 400 euros par mois en plus pour un salarié). Travailler plus… pour quoi déjà ?

  • Heureusement, il y a tout de même des initiatives heureuses. Comme dans cette commune de la région parisienne qui a décidé de lancer un service de location de scooters à bas prix pour les personnes en recherche d’emploi. Ou BNP-Paribas qui propose à ses salariés un service de covoiturage. Encore mieux, au Japon, Canon met ses employés à la porte dès 17h30 pour qu’ils aillent faire des bébés.

  • Du côté des cadres la crise a aussi des effets. Eco 89 pose la question de savoir si la rupture est consommée avec l’entreprise. Allons-nous vers un meilleur équilibre vie professionnelle/ vie personnelle ? En ce qui concerne le recrutement des cadres, il y a tout de même des raisons d’espérer. C’est le point de vue de Wilhelm Laligant, Directeur Général du cabinet Advancers executive que j’ai interviewé la semaine dernière.

  • Pour finir, voilà des gars qui ne chôment pas. A la Delta Airlines après la fusion avec Northwest Airlines, il y avait pas moins de 436 avions à repeindre. Un boulot de plusieurs années à suivre dans cette vidéo vue chez Presse-Citron.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. pascale
    31 janvier 2009 - 17h25

    Euh, le taux de natalité en France, il est pas génial non plus; ah! c’est pour ça qu’ils licencient? J’avais pas compris 🙂

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.