Fermer
menu

Lucie, expatriée en Ukraine en volontariat international

Lucie travaille à l’Institut Française d’Ukraine à Kiev, l’IFU, dont la mission est autant d’assurer le rayonnement de la langue et de la culture françaises que de mettre en oeuvre des coopérations avec les institutions culturelles ukrainiennes. Partie dans le cadre du Volontariat International, elle considère son expérience à l’étranger comme « une grande richesse professionnelle et personnelle » et ne compte pas s’arrêter à l’Ukraine.

EDIT : Lucie vit et travaille aujourd’hui au Maroc.

Quel poste occupes-tu en Ukraine ?
Je suis depuis septembre 2009 en Volontariat International auprès de l’Ambassade de France en Ukraine. J’occupe la fonction de coordinatrice pédagogique de l’Institut Français d’Ukraine à Kiev.
L’Institut français, outre des événements culturels, propose des cours de français, à l’instar du British Council ou du Goethe Institut. Mon rôle est celui d’un responsable d’école de langue (augmentation du nombre d’apprenants, management d’une équipe de 40 professeurs, communication publicitaire pour les cours, qualité des services proposés)…

Pourquoi avoir été attirée par les pays de l’Est pour travailler ?
Mon attirance pour les pays de l’Est est née, dans un premier temps, de ma fascination pour « l’esprit slave » dans la littérature et les arts en général.
Durant mon cursus universitaire, le stage pour valider mon diplôme m’a permis de découvrir la Bulgarie, pays qui m’a extrêmement plu. Cette expérience a fait qu’il est devenu évident pour moi de rester vivre dans cette région du monde. J’y apprécie la mentalité et les valeurs des gens, les us et coutumes, le folklore, les arts et les langues slaves.

Quel est ton parcours avant cette expatriation ?

Après avoir suivi des formations universitaires dans le Français Langue Etrangère (FLE), la coopération internationale et les relations interculturelles, j’ai travaillé dans le réseau de la coopération française à l’étranger (Ambassade de France – Service d’Action Culturelle et de Coopération) en Bulgarie pendant plus de 3 années. Puis je suis revenue en France pour travailler en tant que formatrice en Langue Française, mais l’envie de repartir en expatriation m’a poussé à postuler à des postes de Volontaires Internationaux.

Quelle sera ta prochaine destination, et pourquoi ?
Pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé un autre poste mais je pense que je me concentrerai vers un autre pays d’Europe de l’Est. J’aimerais aller dans les Balkans notamment en Serbie.

Quelles sont les aspects professionnels et personnels qui te plaisent le plus ici ?

Au niveau professionnel, ce qui me plait le plus c’est indéniablement travailler avec des personnes ayant une autre culture. C’est une grande richesse professionnelle et personnelle car on apprend tous les jours et on y apprend la tolérance, le compromis. J’ai aussi la chance de pouvoir enseigner le français et l’enseignement aux étrangers est formidable tant il permet d’un côté transmettre sa langue et sa culture et de l’autre de les confronter aux autres cultures.
Au niveau personnel, le fait de vivre à l’étranger exacerbe la curiosité. Chaque jour, on découvre de nouvelles choses, différentes de ce que l’on peut vivre par exemple en France. Dans les pays de l’Est, je ressens une sorte de « folie » comparable à celle que l’on peut voir dans les films de Kusturica par exemple. De plus, l’intégration représente une sorte de défi notamment lorsque, à l’arrivée on ne parle pas la langue. Ce type de vie impose, à mon sens, d’aller toujours de l’avant et de pouvoir se dépasser.

Pour conclure, un petit conseil aux futurs expats qui s’apprêtent à partir en Ukraine ?
Le seul petit conseil que je peux donner est qu’il faut toujours rester calme car tout est assez désorganisé ici !!! Mais cela permet de vivre des situations ubuesques qui font sourire et qui rendent la vie imprévisible.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En vous abonnant, vous acceptez les CGU

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.