Fermer
menu

Lionel, Directeur d’hôtel à Bangkok en Thaïlande

Le parcours de Lionel est ce qu’on appelle une « sucess story ». Titulaire d’un CAP cuisine, cet acharné de travail a gravi au fil des années tous les échelons jusqu’à devenir aujourd’hui l’un des principaux managers du célèbre groupe d’hôtellerie de luxe Six Senses. Il est aujourd’hui installé à Bangkok en Thaïlande. Un pays dans lequel il avoue bénéficier d’un cadre et d’une qualité de vie idéaux pour lui et pour sa famille.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Après mon Bac j’ai cherché ma voix, pour finalement revenir en arrière en passant un CAP de cuisine et pour ce, j’ai choisi le meilleur restaurant de la région. J’ai ensuite travaillé dans un restaurant 2 étoiles au Michelin. Malgré la maigre rémunération et les longues journées de travail, j’étais bel et bien déterminé à gravir les échelons.
Lionel, Directeur d'hôtel à Bangkok en ThaïlandeC’est ainsi que j’ai saisi la première opportunité pour partir à l’étranger. J’ai donc été d’abord Chef pour le Consulat Général de France à Istanbul pendant deux ans, puis j’ai intégré un petit hôtel de luxe dans le sud de la Turquie en tant qu’exécutif Chef.
Ensuite, je suis parti en Grèce, en Chalcidique, dans un magnifique hôtel de luxe. En cherchant à m’orienter vers une chaîne plus professionnelle, j’ai été contacté une agence de recrutement à Londres, les  » chasseurs de tête  » comme on les appelle. Mon CV était plutôt bien fourni, j’ai donc décroché un poste dans le groupe  » Six Senses « , spécialisé dans l’hôtellerie de luxe, pour l’un de leurs somptueux hôtels aux Maldives.
Comment avez-vous gravi les échelons ?
J’ai d’abord été embauché en tant que Chef de cuisine et Directeur de restauration. En quelques années, j’ai gravi les échelons pour devenir Assistant Directeur Général aux Maldives, puis Directeur Général au Vietnam et ensuite à Phuket en Thaïlande.

Aujourd’hui à 38 ans, je suis « Managing Director LIFE » (Learning / Inspiring / Fun / Expérience) au siège du Groupe Six Senses à Bangkok. J’avoue que mes ambitions étaient plus modestes au départ ! Je suis en charge, pour tout le groupe, de tout ce qui a un rapport direct avec notre clientèle : restauration, service, bars, conciergerie, excursions, écologie marine…

Pourquoi êtes-vous venu vous installer dans ce pays ?

Je suis en Thaïlande depuis juillet 2009, période à laquelle j’ai pris la Direction d’un hôtel du groupe à Phuket. Mon contrat au Vietnam était terminé et on m’avait proposé de travailler dans ce nouvel hôtel, plus intéressant à gérer car il s’agissait d’un nouveau concept. Après les Maldives et le Vietnam, Phuket était aussi plus attrayant pour ma famille.

Nos enfants commençaient à grandir, et nous étions aussi plus exigeants du point de vue éducatif. Phuket  proposait de bonnes infrastructures au niveau scolaire, mais aussi médical et social. Au plus grand bonheur de ma femme !

Est-il facile de s’adapter à la vie en Thaïlande ?

Oui, la Thaïlande est le pays du sourire et les gens y sont très accueillants. Nous sommes très heureux et ne voulons pas retourner en France même si l’on nous proposait un meilleur contrat.
Mais je pense que l’adaptation dans un pays est plus facile si vous possédez un esprit ouvert aux autres cultures. Il faut savoir accepter les personnes telles qu’elles sont avec leurs différences.

De plus il faut savoir que la vie en Thaïlande a des avantages, et elle offre du soleil presque toute l’année mais aussi un train de vie supérieur à ce que nous pourrions avoir en France : une femme de ménage à domicile, une grande maison avec piscine, une sortie au restaurant 2/3 fois par semaine, des tarifs plus intéressants dans les centres commerciaux…

Comment se passe le quotidien ici ?

Ce que j’aime surtout dans ma vie d’expatrié, c’est de pouvoir travailler au soleil et de me sentir en vacances en dehors des heures de travail. La nourriture Thaï est également délicieuse, même si les épices sont un peu « surdosées » dans certains plats. L’un des bémols pourrait être la circulation à Bangkok, plutôt congestionnée aux heures de pointes !

Ce que j’aime le moins est l’attitude de certains touristes qui n’ont aucun respect envers les locaux et également le harcèlement de certains commerçants ambulants… Mais ce ne sont que des faits mineurs en comparaison du bonheur qu’à ma famille à habiter ici !

Quels conseils  pouvez-vous donner aux futurs expatriés ?

Tout d’abord je conseille vivement de trouver un emploi avant de venir. Il est très difficile pour un farang (étranger en Thaï) de trouver du travail sur place ou alors les conditions ne sont vraiment pas très intéressantes. Evidemment il faut au préalable s’assurer que la compagnie qui vous fait une offre est sérieuse. Il faut aussi prendre son temps avant de louer une maison, afin d’être sûr que c’est une bonne location et un tarif honnête !

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.