Fermer
menu

Homosexualité en entreprise : du coming-in au coming-out

Coming-InFaut-il faire son coming-out au travail et parler de son homosexualité à ses collègues ? Pour les personnes concernées, la question ne se pose pas forcément et on préfère souvent taire sa différence. Comme pour toute question de diversité il est important d’ouvrir les yeux sur ces sujets et de regarder autrement.

En trois petits films, la série coming in, réalisée par Marlies Demeulandre, produit par La Clairière Production, (avec le soutien de GDF SUEZ, Orange, Accenture, Alcatel-Lucent, ainsi que la fondation agir contre l’exclusion FACE, l’association l’Autre Cercle et l’AFMD) propose justement de voir l’autre côté des choses en donnant la parole à des témoins courageux. Ils racontent comment ils ont vécu leur « vie invisible », comment ils ont supporté en silence les remarques homophobes, ou été obligés de faire semblant, pour des raisons professionnelles, et donner le change lors de réunions ou de rendez-vous clients. Pendant cette vie masquée, ils ont du parfois mentir pour s’inventer une vie « normale » le week-end avec une copine fictive…

Deuxième épisode avec le coming out, un pas à franchir pour « sortir du placard ». Un pas délicat que les personnes LGBT retardent souvent à franchir. Pour l’une des témoins de ce documentaire il faut « oser sortir de soi pour dire aux autres : je suis comme ça ». Se rendre visible devient alors « un combat militant ». Certains ont peur de le faire pour ne pas être catégorisés, de subir encore plus les clichés ou d’être tout simplement rejetés par les autres collaborateurs. L’art de la désesquive, comparé par l’un des témoins au « démaquillage du clown », apparaît alors comme un « moment émouvant ».

Assumer son homosexualité au travail est aujourd’hui plus facile qu’il y a 20 ans. De nouvelles lois protègent les personnes LGBT des discriminations. Restent les non-dits contre lesquels on ne peut rien faire… C’est là aussi que les entreprises ont leur rôle à jouer en faisant prendre conscience à tous qu’on n’a pas le droit de stigmatiser des personnes pour leur orientation sexuelle. Des salariés comme les autres qui représenteraient entre 6 et 10% des effectifs de chaque entreprise.

La série se termine sur cet enjeu crucial dans les entreprises : la sensibilisation. Une politique diversité à construire en interne et qui s’adresse autant aux personnes LGBT qu’à l’ensemble des salariés.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.