Fermer
menu
Théma Qualité de vie au travail : Découvrez les initiatives de nos partenaires

L’expérience collaborateur :  une notion stratégique pour 71 % des RH

Nouvelle tendance, énième lubie, outil parmi d’autres ou axe stratégique… Quoiqu’on en dise, l’expérience collaborateur est devenue un vrai sujet pour les RH : 67 % d’entre eux la connaissent, et cette dernière fait désormais partie de leurs responsabilités selon le premier Baromètre de l’expérience collaborateur publié par Parlons RH et réalisé auprès de 1000 professionnels. Pourtant, à peine plus du quart des entreprises a déjà déployé une politique RH autour de cette fameuse expérience collaborateur. Car la notion reste encore un peu floue malgré l’engouement qu’elle suscite. Explications.

L’expérience collaborateur – véritable marketing RH – est un sujet désormais bien connu des professionnels RH (67 %). Elle constitue même une tendance de fond pour 81 % d’entre eux. Malgré tout, seulement 27 % des entreprises ont mis en place une politique en sa faveur… Alors où en est-on vraiment aujourd’hui ?

Plus qu’un effet de mode : un outil reconnu « stratégique »

Près de 7 répondants sur 10 déclarent la connaître « bien » (49 %) ou « très bien » (20 %). Seuls 3 % n’en ont jamais entendu parler… Plutôt rassurant donc. Et le sujet n’est pas l’apanage des consultants et prestataires RH puisque 74 % d’entre eux en ont entendu parler contre 67 % des professionnels RH… L’écart n’est donc pas conséquent !

Sans surprise, le sujet est tout de même mieux maîtrisé dans les grandes entreprises, particulièrement dans les secteurs IT, de la communication et des médias. 60 % des professionnels RH des TPE connaissent en effet cette notion contre 71 % dans les entreprises de plus de 5 000 salariés.

«  Même si c’est une tendance de fond, il faut reconnaître que nous n’en sommes qu’au début. »

Pour 8 répondants sur 10, le sujet constitue par ailleurs une tendance de fond plutôt qu’un effet de mode (13,5 % des répondants). D’ailleurs, seulement 1 % des professionnels RH juge la démarche « inutile », alors qu’elle apparaît comme « importante » pour 23 % d’entre eux, et carrément stratégique pour 71 % d’entre eux.

Ainsi, l’expérience collaborateur est loin d’être perçue « comme un simple gadget marketing ou RH », mais est bien considérée dans toute sa dimension, stratégique et globale. « Les acteurs RH de l’entreprise ont pleinement conscience de l’ampleur des enjeux liés à l’expérience collaborateur » juge Thomas Chardin.

Performance de l’entreprise et qualité de vie des salariés, 2 objectifs majeurs

En témoignent les objectifs privilégiés par les acteurs RH dans la prise en compte de l’expérience collaborateur : pour les deux tiers des répondants, c’est bien l’amélioration de la performance globale de l’entreprise qui est en jeu. La qualité de vie au travail arrive en 2e objectif, suivie par l’attractivité de l’entreprise. La réduction du turn-over, objectif plus « opérationnel » dira-t-on, ne vient qu’en dernier objectif. Véritable outil au service de la stratégie RH, l’expérience collaborateur engage donc durablement l’organisation.

Des bénéfices concrets encore flous pour les RH

Parmi les apports de la prise en compte de l’expérience collaborateur, l’humain et le dimension stratégique arrivent nettement en tête. Finalement, cette dernière va permettre de « recentrer » la fonction RH « sur son sujet premier : le collaborateur » pour 39% des répondants, et « renforcer son rôle stratégique » pour 31%.

Seul hic, et non pas des moindres : les pros des RH ne délimitent pas encore très bien les contours de la notion d’expérience collaborateur… En témoigne notamment l’incapacité des répondants à catégoriser les populations à privilégier pour travailler cette expérience collaborateur. Plutôt les managers ? Les candidats ? Les jeunes ? « Tous les salariés » répondent-ils, ce qui, pour Parlons RH, est « culturellement » logique dans un contexte RH où l’égalité de traitement entre les collaborateurs est un principe fort. Mais cette hésitation traduit une difficulté à identifier les besoins et les attentes des différentes catégories de salariés, et donc les priorités.

A priori, les nouveaux collaborateurs et les jeunes sont tout de même au centre de l’attention : parmi les 10 activités RH concernées par l’expérience collaborateur, l’intégration est citée en numéro 1 des domaines les plus concernés, suivie de près par le management, dont le rôle semble déterminant dans l’expérience collaborateur pour plus de la moitié des répondants ; et le recrutement, en 3e position. Candidats au recrutement et jeunes apparaissent ainsi pour les RH comme les principaux destinataires d’actions en faveur de l’expérience collaborateur. Les activités relevant du talent management comme « carrières et mobilité », « formation » et « évaluation de la performance » sont également citées de manière secondaire (entre 25% et 39% des répondants).

73 % des entreprises n’ont pas encore mis en place de politique d’amélioration de l’expérience collaborateur

Entre discours et actes, il existe sur le terrain un certain décalage constate cependant Parlons RH dans ce premier Baromètre. 73 % des entreprises n’ont en effet pas encore mis en place une politique RH d’amélioration de l’expérience collaborateur.

Ainsi, seulement 8 % des professionnels RH en entreprise affirment que leur organisation va déployer une politique de ce type dès 2018 et 35 % y réfléchissent. Seuls 18 % ne l’envisagent pas du tout à ce stade. « On est donc clairement en présence d’une pratique en émergence » selon Thomas Chardin de Parlons RH. perçue comme stratégique ou importante par la quasi-totalité des répondants, la mise en pratique d’actions en faveur de l’expérience collaborateur n’est finalement effective que dans un peu plus du quart des entreprises interrogées.

Côté secteurs, les services aux entreprises et les acteurs de l’IT, de la communication et des médias sont ceux les plus avancés dans la prise en compte de l’expérience collaborateur (un tiers d’entreprises ayant déployé des politiques dans ce domaine). A contrario, les services aux particuliers, l’industrie et la construction accusent un certain retard avec respectivement 15% et 20% d’entreprises pratiquantes.

En début d’année, le magazine Forbes annonçait que 2018 serait « the year of employee experience »… Voyons si les entreprises françaises et les professionnels des ressources humaines lui donnent raison.

* L’enquête « L’expérience collaborateur vue par les acteurs RH » a été effectuée via un questionnaire en ligne entre le 24 octobre et le 30 novembre 2017. 1 016 personnes y ont répondu : 61 % de professionnels RH en entreprise, 28 % d’experts travaillant chez des prestataires RH, 11 % d’autres acteurs RH.

(Photos : Parlons RH ; istockphotos/fotostorm)

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.