Fermer
menu

« Lettre à ceux qui ont momentanément perdu leur emploi »

Livre marc traverson« Les emplois, c’est comme les tigres, y en a pour ainsi dire pratiquement plus. » C’est sur cette citation de Jean Becker que s’ouvre la « Lettre à ceux qui ont momentanément perdu leur emploi ». Elle donne le ton du livre de Marc Traverson qui n’est pas un guide sur la recherche d’emploi comme les autres. A partir de sa propre expérience du chômage et de multiples exemples de trajectoires professionnelles, l’auteur tente de cerner cet état de « décrutement », le chômage. Une situation temporaire qui peut parfois durer, un entre-deux à bien négocier, comme toute transition professionnelle.

Le chômage, « une aventure kafkaïenne »
Mais surtout, Marc Traverson incite les chômeurs à rebondir à l’occasion de cette période de remise en question. Plus facile à dire qu’à faire bien sûr, sauf à considérer le non-emploi comme « l’une des dernières grandes aventures dans la société moderne, une aventure un brin kafkaïenne en forme de torture mentale ».
Une partie du livre est d’ailleurs consacrée à la peur du déclassement, aux répercutions du statut de chômeur sur le couple et la vie quotidienne. C’est là où le vécu de l’auteur prend tout son sens : son propos n’est pas abstrait, il croise les témoignages personnels et les trajectoires, toujours singulières, d’autres chercheurs d’emploi. D’abord pour donner quelques conseils, sur le bilan à tirer d’une carrière professionnelle fraichement interrompue. Ensuite, pour tracer des perspectives d’emploi en fonction de vos envies et de votre personnalité.

Eloge de la sérendipité
Place enfin à l’action, avec des recommandations sur l’organisation de la recherche d’emploi et des conseils bien vus sur le réseautage : miser sur la force des « liens faibles » avec des personnes à la marge de votre réseau et des « connecteurs » qui vous feront gagner du temps ; saisir sa chance en vous mettant dans de bonnes conditions physiques et mentales. C’est l’éloge de la sérendipité, ce coup de pouce du destin qui vous fera rencontrer les bonnes personnes au bon moment pour gagner du temps.

Le temps et rien d’autre… la notion de temporalité c’est sans doute ce qui résume le mieux ce livre. Comme le rappelle le titre, si vous avez « momentanément » perdu votre emploi, le plus important est de faire en sorte que ce moment ne dure pas trop longtemps et que ce ne soit pas du « temps perdu ». A vous de trouver les ressources et la confiance nécessaires pour bien négocier cette transition professionnelle.
Au final, « Lettre à ceux… » est un livre dans lequel se reconnaîtront beaucoup de chercheurs d’emploi passés, présents et futurs, un livre utile qui vous rappellera surtout que vous n’êtes pas seul(e).

 » »Lettre à ceux qui ont momentanément perdu leur emploi » » de Marc Traverson, Editions Payot, 160 pages, 12 euros. Vous pouvez aussi retrouver l’auteur sur son blog Troisième voie et sur Twitter.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Bertrand CHARLET
    14 octobre 2010 - 15h52

    Agréable présentation qui donne vraiment envie de lire cet ouvrage.
    Au fil des lignes de votre article je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Bob AUBREY et à son concept de « l’entreprise de soi ».
    Je cite :
    « En inventant le concept d’« entreprise de soi », Bob Aubrey veut signifier que la maîtrise de son destin ne consiste plus à conduire sa vie de façon linéaire, rigide et cadrée, mais à se montrer capable de flexibilité, d’« entrepreneuriat personnel », pour trouver une valeur dans l’action et la création. L’individu a de plus en plus de possibilités, mais également de plus en plus d’obligations, de se valoriser. Un brin provocateur, Bob Aubrey affirme que la précarité peut avoir aussi une valeur positive et que le risque n’est pas forcément synonyme d’angoisse. Toute une éducation à refaire ? »M. PINATELLE
    La difficulté est bien là , justement, d’être en mesure de surpasser ses angoisses et il n’existe pour cela , hélas, aucune méthode infaillible.

  2. FmR
    14 octobre 2010 - 16h05

    Merci Bertrand pour ce complément d’infos je ne connaissais pas Bob Audrey.

  3. Françoise
    25 octobre 2010 - 10h48

    C’est aussi un état d’esprit , voilà deux ans que je suis inscrite au pôle emploi, au fil du temps mon regard à changé et les opportunités évoluent aussi.
    Je viens d’avoir récemment un entretien avec un conseillé du Pôle emploi assez surprenant. Je ne n’y attendais pas du tout qu’il comprenne enfin ma motivation réelle et non l’obligation de rentrer dans le cadre d’un emploi qui ne me correspond plus
    Pour moi chaque rencontre pas uniquement humaine , il peut s’agir d’une lecture ,délivre une parcelle de vérité . Lorsqu’elle déclenche en nous quelque chose de profond c’est que peut-être nous sommes sur le chemin d’un changement imminent …. 🙂

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.