Fermer
menu
Théma Qualité de vie au travail : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Des solutions pour survivre à la chaleur des bureaux cet été

80 % des employés se plaignent de la température au travail. Et l’été, il fait trop chaud dans la moitié des bureaux. Une chaleur qui pèse sur la performance des entreprises puisqu’au-delà de 33 degrés, la productivité des salariés baisse de 85 %. Dans une journée, ces derniers perdraient même quasiment 10 minutes par jour à s’énerver sur le thermostat de la climatisation (7,5 min exactement)… Des solutions existent pourtant comme le rappelle, dans une infographie ludique, une entreprise britannique de climatiseurs.

Des températures loin d’être optimales au travail

A vrai dire, seulement un quart des salariés considèrent que la température dans leurs bureaux est optimale (27 %). Pour un autre quart (26 %), elle est trop froide et pour quasiment la moitié des travailleurs, elle est trop élevée (47 %) en été (et trop froide en hiver !).
La température idéale se situerait entre 20 et 22 degrés selon la norme X35-203, et les employés seraient plus productifs à 22°C selon l’Université d’Helsinki, et à 25°C selon les chercheurs de l’Université Cornell. Il existe toutefois un minimum et un maximum à respecter pour travailler dans de bonnes conditions : 16°C a minima et 30°C maximum pour un emploi sédentaire selon le CNAM. Au-delà de 33°C, la productivité chute littéralement cependant (- 85 %).

Une situation qui risque de s’empirer !

D’ici 2050, les changements climatiques qui bouleversent actuellement la planète auront des conséquences sur les conditions de travail des individus prévient l’ANSES, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. L’exposition à la chaleur due à la hausse des températures et à la multiplication des épisodes de canicule va accentuer la pénibilité et les risques professionnels : malaises, déshydratation, coups de chaleur, insolation… Voilà qui promet !

À lire également :
Réchauffement climatique : quels impacts sur les conditions de travail ?

Face à la chaleur, hommes et femmes ne sont pas égaux

D’abord, le corps des femmes se réchauffe plus lentement. Ensuite, ces dernières peuvent plus facilement suivre le dress code de l’entreprise tout en portant des tenues plus légères (robes par exemple) contrairement aux hommes qui restent en chemise/polo et pantalon, le bermuda n’étant pas considéré comme une tenue adaptée au milieu professionnel dans la plupart des secteurs d’activités. Enfin, la clim’ de bureaux est « sexiste » depuis les années 60. Oui, vous avez bien entendu : elle prend en compte les besoins physiologiques moyens d’un individu masculin de 40 ans et de 70 kgs. Au bureau comme chez elle, les femmes se sentent physiologiquement bien dans une ambiance à 25 degrés, alors que les hommes se contentent d’une moyenne de 22 degrés.

À lire également :
Pourquoi les femmes ont plus froid que les hommes au bureau ?

Des solutions pour faire baisser la température

• Adopter les bons gestes

Cela paraît évident mais mieux vaut prévenir !
– Privilégiez des vêtements en coton ou en lin
– Evitez les repas copieux et adoptez une alimentation saine et désaltérante (crudités, fruits…)
– Montrez vos genoux : en jupe, robe, ou bermudas
– Laissez votre veste au placard
– Baissez les stores en journée
– Mettez la clim’ ou le ventilateur
– Restez calme
– Hydratez-vous !

On y ajoutera : optez pour le télétravail si vous en avez la possibilité. Rester chez soi au frais sans prendre sa voiture sous 40°C paraît être la meilleure solution, surtout si vous risquez de tomber dans les bouchons « en plein cagnard ».

À lire également :
Comment s'habiller l'été au bureau ?

• Le ventilateur : un basique

Parmi les solutions trouvées, 22 % ont opté pour une solution radicale et déjà quitté leurs bureaux pour se rafraîchir. 31 % ont quant à eux acheté leur propre ventilateur.

• Les gadgets de bureau

I-phone ventilateur, frigo ou humidificateur usb, glacière de bureau, lampes ventilo… Pour ceux qui dégoulinent devant leur écran d’ordinateur et ne savent plus comment faire pour se rafraîchir, il existe une panoplie de gadgets pour s’aérer aussi bien la tête que l’esprit.

À lire également :
10 gadgets pour vous rafraîchir au bureau

• L’hyperchair : les nouvelles technologies au service des travailleurs été comme hiver

Des chercheurs du Centre pour l’environnement de l’université de Berkeley ont mis au point une chaise qui détecte vos besoins thermiques et adopte la température adéquate, sans affecter votre voisin de bureau : l’Hyperchair. Ce petit bijou de technologie fonctionne de la même manière que les sièges chauffants d’une voiture. Elle dispose de circuits calorifiques intégrés dans les tissus du dossier et de l’assise. Et les fonctions de la chaise son réversibles. Si la personne a trop chaud, des ventilateurs viennent évacuer le surplus de chaleur. Les réglages peuvent également se faire via une application smartphone.

Le droit de retrait, une solution extrême en cas de canicule

La canicule est déclarée si la température extérieure se situe entre 19° la nuit et 34° le jour pendant 3 à 5 jours consécutifs. S’il fait vraiment trop chaud au travail, vous pouvez donc toujours exercer votre droit de retrait : le salarié qui constaterait qu’aucune disposition n’a été prise, considérerait que les mesures mises en œuvre apparaissent possiblement insuffisantes au regard des conditions climatiques constatées et se verrait opposer un refus par l’employeur quant ses demandes d’aménagement, peut exercer ce droit de retrait.

Le droit de retrait est défini par les articles L4131-1 à 4 du Code du travail et s’applique en cas de danger grave et imminent. Le salarié ne peut subir aucune retenue de salaire pour avoir exercé ce droit de retrait. En fonction de la taille de l’établissement, il dispose également de la possibilité de solliciter le Comité Social et Economique (fruit de la fusion des CHSCT, DP et CE).

(Photo : istockphoto.com / fotojog)

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.