Fermer
menu

30% des salariés songent à quitter leur entreprise

Exit signLa tendance se confirme depuis la crise économique et encore plus en ces temps de récession : les salariés sont de plus en plus nombreux à se désengager de leur boite. Selon l’étude que le cabinet RH Mercer a mené sur 2000 salariés ces six derniers mois, 30% des salariés, soit un sur 3, « songent en ce moment sérieusement à quitter leur entreprise ». Un chiffre en hausse de 57% par rapport à 2007 ! Mais pourquoi un tel désamour ? Bonne question. Il serait dû à « une chute de la satisfaction des salariés« . Mais cette chute elle-même, à quoi tient-elle ?

Insatisfaits mais optimistes
Selon l’enquête Mercer, le taux de salariés se déclarant satisfaits est passé de 72% à 57% entre 2007 et 2011. Pourtant, ils sont toujours autant à être motivés si l’on compare 2007 et 2011 : 53% sont « tout à fait prêts à aller au-delà des exigences de leur fonction pour aider leur entreprise à réussir » et 56% d’entre eux continuent de « recommander vivement les produits ou services de l’entreprise à leurs amis ou leurs proches ». A vrai dire, c’est au point de vue personnel que les résultats sont moins probants. En effet, seulement 53% estiment que le « niveau de sécurité de l’emploi dans leur entreprise est aussi bon que celui des entreprises de leur secteur ». Quid des 47% restant alors ?

L’étude de Mercer ne précise pas vraiment quelles sont les sources d’insatisfaction des salariés. On sait « qu’une charge de travail accrue et une équipe en sous-effectif comptent parmi les premiers facteurs de stress au travail » d’après une récente étude du cabinet Robert Half, ces deux facteurs étant monnaie courante dans beaucoup d’entreprises depuis la crise. Mais malgré celle-ci, les salariés disent trouver leur société plus efficiente ou mieux gérée ou 57% disent croire à sa réussite future. Comme quoi, si les français ont des envies d’ailleurs, ils restent malgré tout optimistes et bien souvent conciliants à l’égard de leur employeur.

© 3ster – Fotolia.com

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Fractal
    28 septembre 2011 - 21h17

    Ahahahaha…(je reprends mon souffle…) ahahahaha…
    Quelle analyse ! Et bien…

    Quid des 47% qui « ne sont pas prêt à aller au-delà des exigences de leur fonction pour aider leur entreprise à réussir » ???

    Quid des 44% qui ne « recommande pas vivement les produits ou services de l’entreprise à leurs amis ou leurs proches » ???

    Quid des 43% qui ne «  »croient pas à sa réussite future » ???

    Alors Priscilla ?

    Quand on montre la Lune, souvent l’imbécile regarde le doigt…

    A méditer Mme…à méditer…

  2. Priscilla
    29 septembre 2011 - 9h35

    M. Fractal, si vous connaissiez le métier de rédacteur, vous sauriez que lorsque l’on traite un sujet, on choisit un angle. En tous cas, bravo pour les soustractions, moi j’évite, les maths ne sont pas mon fort…
    L’imbécile vous remercie.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.