Fermer
menu

Aliénor en Bac L, Ahmed en STG : à chaque prénom sa filière ?

PrenomLes enfants de cadres passent plus volontiers un Bac général, alors que les enfants d’ouvriers s’orientent plutôt vers les filières technologiques… C’est un fait et ça se voit aussi à travers les prénoms des bacheliers ! Baptiste Coulmont, sociologue, vient de le démontrer en étudiant les prénoms des lycéens qui ont obtenu leur bac en 2012. Dans le tableau publié sur son blog, ce chercheur a ainsi relevé pour chacune des filières du Bac général et technologique les groupes de prénoms sur-représentés (ceux qui apparaissaient plus de 60 fois parmi des milliers de bacheliers).

« Un air de famille »

« Dans chaque filière, les prénoms ont un air de famille. Dans les filières générales les prénoms ‘bourgeois’ et d’enfants de cadres sont sur-représentés alors qu’ils sont peu présents dans les filières technologiques où les prénoms d’enfants d’ouvriers et d’employés sont plus courants » explique Baptiste Coulmont, également auteur du livre « La Sociologie des prénoms ».

Les filles sont également sur-représentées au Bac Littéraire avec Aliénor, Violette et Orane au premier rang. Même chose en ES (Economique et Social) avec beaucoup plus de Sixtine, d’Anouk et de de Capucine dans les classes, alors que pour le Bac Scientifique, les prénoms masculins comme Augustin, Marin et Henri sont en tête des prénoms les plus sur-représentés.

Prenoms series 2012

Pour le sociologue il s’agit donc bien d’observer, non pas les prénoms les plus courants, mais ceux qui sont plus présents dans certaines filières et de montrer une certaine cohérence sociale par rapport aux autres études sur le sujet. Car le prénom est aussi un marqueur social qui dit beaucoup sur le milieu d’origine. « Le choix des prénoms est lié à la position sociale des parents, les sociologues ont montré par exemple que les prénoms anglo-saxons comme Jessica, Jennifer, Cindy ou Kévin sont beaucoup plus fréquents chez les enfants d’ouvriers que chez les enfants de cadres » ajoute Baptiste Coulmont.

Beaucoup plus d’Allisson en Bac ST2S

Il y aussi des récurrences surprenantes, ainsi en filière ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social), parmi les plus sur-représentés on retrouve trois versions du même prénom : Allison, Alisson et Alison. Pour le Bac STG (Sciences et Technologies de la Gestion), on note une forte représentation des prénoms d’origine maghrébine qui « sont avant tout des prénoms d’enfants d’employés et d’ouvriers » avance Baptiste Coulmont. Mais selon le sociologue, la localisation des lycées professionnels peut jouer aussi sur cette sur-représentation. Illustration avec le Bac S2TI Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable plus souvent préparé dans des lycées agricoles. « C’est peut-être pour cela qu’on retrouve dans cette filière des  » vieux  » prénoms comme Jean-Philippe ou Alain ».

Evidemment ce n’est pas le choix du prénom qui va influencer l’orientation vers telle ou telle filière. Mais la sur-représentation de certains confirme le déterminisme social : comme leurs parents, les enfants de cadres vont aller plus naturellement vers un Bac Général quand les fils et filles d’ouvriers se retrouveront plus majoritairement dans des filières technologiques. Le signe d’une reproduction sociale toujours d’actualité.

  • Plus de détails sur la méthodologie et les recherches sur les prénoms sur le blog du sociologue Baptise Coulmont.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Maelle
    3 avril 2013 - 9h40

    Quel est l’intérêt de cet article?

  2. FmR
    3 avril 2013 - 10h16

    Je trouve que c’est intéressant, ça dit quelque chose sur notre société, la reproduction sociale et l’orientation.

  3. Sélima
    11 avril 2013 - 15h54

    « Pour le Bac STG (Sciences et Technologies de la Gestion), on note une forte représentation des prénoms d’origine maghrébine qui « sont avant tout des prénoms d’enfants d’employés et d’ouvriers » avance Baptiste Coulmont. »
    C’est cela oui. Eh ben,je suis désolée pour ce gros raciste de Baptiste Coulmont mais je m’appelle Sélima(prénom arabe), mon père est un INGENIEUR blanc, ma mère est une employée et j’ai passé un Bac S.

  4. FmR
    11 avril 2013 - 17h04

    @ Selima : Il ne dit pas que toutes les personnes qui portent un prénom arabe sont enfants d’employés ou d’ouvriers, c’est juste une forte proportion. ça n’a rien de raciste c’est juste une constatation sociologique. De la même manière il y a une plus forte représentation de ces prénoms dans la filière STG par rapport à d’autres filières. ça ne veut pas dire que toutes les personnes qui ont un prénom arabe passent ce genre de bac. Heureusement il y a des exceptions, vous en êtes la preuve.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.