Fermer
menu

6 pays où s’expatrier pendant une année

Travel background illustrationLe permis vacances travail (PVT) a déjà fait le bonheur de milliers de jeunes à travers le monde. Après le Canada, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Corée du Sud, la France a signé depuis peu de nouveaux accords avec l’Argentine. L’occasion de revenir sur ce dispositif permettant de voyager ET travailler pendant un an dans une contrée éloignée. Simple, le PVT ne nécessite pas de trouver un emploi avant de s’expatrier et n’est assorti d’aucune condition de diplôme. Rien qu’en 2009, près de 30 000 Français en ont bénéficié. Avant d’entamer ses études universitaires, une fois qu’elles sont terminées pour faire un break ou tout simplement pour profiter d’une année sabbatique, le PVT permet de s’immerger dans une culture et apprendre une langue.

A qui s’adresse le PVT ?

Tous les jeunes de 18 à 30 ans, sauf au Canada où la limite d’âge est fixée 35 ans, peuvent faire la demande de ce visa de travail simplifié. Comme son nom l’indique, le Permis vacances travail (ou Working holiday visa dans les pays anglophones), permet de résider pendant un an en vacances dans un pays étranger et d’y pratiquer un métier pour vivre sur place. Une fois la demande obtenue, le titre de séjour est valable dans les douze mois qui suivent. Si vous l’obtenez le 10 juillet 2012, vous pouvez partir le 9 juillet 2013 et ne revenir en France qu’un an plus tard.

Face au succès du dispositif, certains pays ont imposé des quotas. Au Canada, les PVT sont ainsi limités à 7000 chaque année, en Corée à 2000 et au Japon à 1500. A l’inverse, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ne fixent plus de quota aux Français depuis plusieurs années. Quant à l’Argentine, le nombre des quotas n’est pas encore connu pour l’année 2012.

Quelles conditions pour faire sa demande de PVT ?

Outre les limites d’âge imposées, il existe d’autres règles à respecter pour obtenir un Permis vacances travail. A part l’Australie (pour certaines régions seulement et à certaines conditions), il est en effet impossible de partir plusieurs fois dans un même pays. Les candidats à l’expatriation ne peuvent pas non plus être accompagnés d’un enfant à charge.

Il faut également disposer d’un billet retour ou de ressources financières suffisantes pour en acheter un. Pour vivre les premières semaines sur place, il faudra aussi prouver que vous avez suffisamment d’argent. En 2011, le montant minimal était fixé à 3900 euros en Australie, à 2100 euros au Canada, à 2500 euros en Corée du Sud, à 3100 euros au Japon, à 2100 euros en Nouvelle-Zélande et à 2500 euros en Argentine. Il vous sera alors demander un justificatif émanant de votre banque.
Des conditions relativement simples à respecter pour peu que vous soyez bien préparé. Et une fois revenu, il y a de fortes chances que ce voyage soit celui de votre vie !

Retrouvez sur les sites des différentes ambassades des pays, toutes les informations relatives au PVT ainsi que les dossiers de demande de visas.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Fred
    8 juin 2012 - 15h29

    Si vous êtes intéressés par le Working Holiday Visa vous trouverez toutes les infos sur mon blog par destination, des bons plans et des réductions chez mes partenaires, notamment pour l’assurance qui est obligatoire.
    http://www.whv.fr

  2. Cesu
    11 juin 2012 - 15h14

    Attention tout de même. Une fois que l’on quitte ce merveilleux pays qu’est la France, il est rare de vouloir rentrer.

  3. MS
    12 juin 2012 - 23h15

    Petite erreur, du moins pour le Canada, le titre de séjour n’est pas valable un an à partir de la date d’obtention (« Une fois la demande obtenue, le titre de séjour est valable dans les douze mois qui suivent. Si vous l’obtenez le 10 juillet 2012, vous pouvez partir le 9 juillet 2013 … ») Il faut entrer au Canada avant le 31 décembre de l’année d’obtention. Ex: lettre d’introduction reçue le 10 juillet 2012, il faut entrer avec le fameux papier au Canada au plus tard le 31 décembre 2012.

  4. coconuts
    1 février 2013 - 20h48

    Bonjour

    Au luxembourg il est assez facile de s’installer et de trouver un travail mieux payer qu’en France.Le smic Luxembourgeois est de 1600 euros net. Le loyer si vous vivez au luxembourg est élevé mais vous pouvez vivre en France en Allemagne ou en Belgique.
    La langue officielle administrative est le français , vous ne serait donc pas trop dépaysé.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.