Fermer
menu

Les nouveaux intellos précaires

IntellosprecairesLa précarité s’est installée durablement dans tous les secteurs et tous les métiers. C’est un passage souvent obligé avant de décrocher un emploi durable, y compris pour les jeunes diplômés les plus qualifiés. En 2001, Anne et Marine Rambach avaient étudié ce phénomène chez les professions « intellectuelles » dans les secteurs de la presse, de l’édition, de l’enseignement et de la culture. L’ouvrage passait en revue les situations difficiles des soutiers de l’information, pigistes et intermittents en pleine paupérisation, soumis au stress et à la pression et très souvent dépourvus de statut ou de protection sociale.
Depuis 2001, rien a changé, au contraire. Les deux auteurs ont reçu chaque jour des témoignages sur le labeur de ces intellos précaires comme elles l’expliquent en vidéo sur Rue89. D’où cette nouvelle édition et ce nouveau titre :  » Les nouveaux intellos précaires « . Une enquête sur une population au destin paradoxal : « diplômée et compétente, studieuse et créative, elle vit, pas toujours mal, dans des conditions de grande précarité : avenir incertain, revenus fluctuants, déni de droits. Malgré une couverture sociale minimale ou inexistante, les Intellos précaires continuent à exercer ces métiers qu’ils ont choisis par passion ». Un constat édifiant.

« Les Nouveaux Intellos précaires » d’Anne et Marine Rambach, Editions Stock, 448 pages, 22.50 euros.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    17 avril 2009 - 20h19

    Merci, je vais lire ça. J’en connais hélas quelques uns, dont une jeune femme brillante, diplômée Bac+5 deux fois qui gagne le SMIC…

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.