Fermer
menu
Théma Jeunes diplômés : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Les jeunes quittent plus facilement leur pays pour étudier

Plus de 4,5 millions d’étudiants étrangers sont en formation à travers le monde. Il y a 20 ans, ils étaient à peine 1,3 million, selon le rapport « Regard sur l’éducation 2013 » publié par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Aujourd’hui, les étudiants veulent être compétents, expérimentés et mobiles car la mondialisation les incitent à acquérir une forte expérience internationale pendant leurs études. Avec la démocratisation des coûts de transport, il est plus facile pour ces jeunes d’étudier loin de chez eux.

Etudier dans le monde

L’enseignement, un critère de choix pour les étudiants

Les étudiants étrangers choisissent de plus en plus leur pays de destination en fonction de la qualité de l’enseignement. Ils sont très attentifs aux classements internationaux des grandes écoles et des universités. D’autant plus que certains programmes ou stages peuvent leur permettre d’aboutir à des opportunités d’emplois dans de grandes entreprises internationales. « Les considérations linguistiques et culturelles, la proximité géographique et la similitude des systèmes d’éducation sont aussi des éléments qui interviennent dans le choix du pays d’accueil« , précise le rapport de l’OCDE. Grâce à l’attribution de bourses, les frais de scolarité sont aussi moins élevés, ce qui leur permet d’accéder plus facilement aux grandes universités.

Les cinq pays les plus attractifs

Les pays du G20 accueillent 83 % de l’effectif mondial d’étudiants étrangers et la majorité se répartit surtout dans cinq pays. En tête de liste, les Etats-Unis avec 18 % de ces étudiants. Ils sont suivis par le Royaume-Uni (10 %), l’Australie (7 %), l’Allemagne (7 %) et la France (7 %). La majorité étant des pays anglophones, l’anglais « s’élèvant au rang de langue mondiale ».
Toutefois, cette attirance pour les Etats-Unis semble se réduire : entre 2000 et 2011, le pourcentage d’étudiants étrangers à choisir cette destination a baissé de 6%. L’arrivée ces dernières années des pays comme le Canada (+5 % d’étudiants étrangers), le Japon (+4 %), la Fédération de Russie (+4 %) et l’Espagne (+2 %) explique cette érosion.

Le savoir : un enjeu stratégique

Pour les pays d’accueil, les étudiants internationaux représentent une force et un atout non négligeable dans la mesure où ils contribuent pleinement au développement économique. Le Canada estime même « qu’ils sont une manne financière plus importante que l’aluminium ou l’aéronautique ». Le rapport révèle que les dépenses liées aux frais de scolarité, d’hébergement et de nourriture ont généré plus de 8 milliards de dollars à l’économie canadienne en 2010.
Dans la compétition économique mondiale, le savoir est un enjeu stratégique. L’enseignement supérieur attire les meilleurs étudiants et les meilleurs chercheurs chaque année. Pour plus de compétitivité sur le marché mondial, il est dans l’intérêt des pays d’accueil de favoriser l’insertion de ces étudiants internationaux. Pour les exportateurs d’étudiants, la connaissance est également un enjeu favorable au développement du pays. La Chine, l’Inde et la Corée l’ont très bien compris. Ces trois pays représentent à eux-seuls 53% des jeunes en formation dans le monde contre 23% pour l’Europe.

  • Crédit photo shutterstock Languages signpost

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.