Fermer
menu

Quand les employeurs se préoccupent de l’équilibre vie pro/vie perso…

L’Observatoire de la parentalité en entreprise vient de publier son Baromètre 2010 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale, volet entreprises. Une centaine d’entreprises grandes et petites a répondu à l’enquête. D’après les résultats, les PME semblent les plus proactives sur le sujet, même si globalement, les actions en faveur d’une meilleure articulation vie pro/vie perso sont en progression.

Parentalite

Le congé maternité au coeur des préoccupations

Parmi les mesures qui ont le plus de succès auprès des parents, les employeurs interrogés ont identifié la souplesse des horaires de travail la mise en place d’une crèche, la Journée de la Famille en Entreprise, la possibilité de travailler en télétravail ou à temps partiel et une rémunération à 100% des congés maternité et paternité. Cette dernière mesure tant attendue qui va justement connaître un coup de pouce de la Commission Européenne. Elle a proposé hier d’allonger la durée du congé maternité à 20 semaines contre 14 actuellement en Union Européenne. Seul hic, et il est de taille : le sujet divise fortement les pays d’Europe, du fait de coût jugé élevé, d’autant plus que l’UE préconise la rémunération à 100% du salaire. Affaire à suivre…

Les PME en avance

Ce Baromètre 2010 révèle également que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les grands groupes ne sont pas les plus proactifs sur la conciliation. Les petites et moyennes entreprises sont très dynamiques en matière « d’organisation du travail et de dialogue collaborateur-manager » selon l’Observatoire de la parentalité. Particulièrement sur les questions de télétravail et travail à domicile, de l’aménagement des congés parentaux ou de la mise en place du temps partiel sans conséquence néfaste sur l’évolution professionnelle… Mais les entreprises ont beau être créatives pour trouver « des solutions nouvelles », la conciliation passe aussi par des règles de vie quotidienne. Tout simplement en annulant les réunions tardives ou tôt le matin par exemple, ou en autorisant les journées enfants malades…

Les employeurs en ont aujourd’hui bien conscience, l’articulation vie professionnelle/vie personnelle est un sujet de préoccupation « très important » pour 59% de leurs salariés. Et ils ont aussi conscience que l’adoption de mesures crée de la valeur ajoutée pour leur entreprise. L’intérêt est donc double. Mais la plupart des employeurs n’ont toujours pas mis en place de véritable outil de mesure de satisfaction de leurs salariés. C’est l’Observatoire qui s’en charge pour le moment : il publiera le volet « salariés » de son Baromètre 2010 très prochainement.

Consultez la synthèse du Baromètre 2010 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale et l’intégralité de l’enquête.

  • Crédit photo Fotolia : © Ursula Deja

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Sebdu62
    25 octobre 2010 - 10h23

    Je pense que cette conciliation est vraiment une préoccupation des travailleurs des temps modernes (je parle de notre temps moderne pas de celui de Chaplin !). Néanmoins, je ne suis pas certains que d’allonger la durée du congé maternité soit une si bonne chose (surtout si c’est pour revenir en arrière 20 ans plus tard…) et je ne dis pas cela parce que je suis un monsieur, mes collègues féminines pensent en grande majorité la même chose.
    Toujours sur le terrain de la conciliation petite anecdote qui relève des freins : un ami a la chance d’être futur papa. Il pense naturellement, homme des temps modernes oblige, à son futur congé paternité. Naïvement (c’est un droit tout de même !) il en parle à son boss afin de prévoir l’organisation des plannings à l’avance (prévoyance est-ce un si vilain défaut ? ). Et là, véridique, la réaction de son boss : « Quoi ? qu’est ce que tu me racontes là ? C’est quoi cette histoire ! Tu as déjà tes 3 jours c’est largement suffisant, c’est bon, laisse moi on en reparlera ».
    J’ai personnellement énormément de mal avec ce genre de personnage, mais ils existent et il faut se les farcir…

  2. bri29
    28 octobre 2010 - 11h56

    bonjour,
    je pense comme toi et je suis une femme! on ne se bat pour les bonnes choses. allonger le congé mat n’est pas une bonne idée. résultat : pour que les femmes restent plus lgtps à la maison! maintenant dans les couples modernes les taches sont partagé. autant les papas que les mamans emmenent ou vont chercher les enfants. la problématique pour l’employeur est la meme qu il embauche un homme ou une femme. les réels besoins sont dans les horaires de travail, la flexibilité, pour ne pas avoir à courrir tt le tps (bon exemple : ne pas mettre de reunion qui commence à 18h!), des creches d’entreprise, que le travail à la pause de midi soit reconnu et qu’on admette qu’un cadre puisse poser son stylo un peu avant ou à 18h.
    le problème c que ds bcp de cas, les responsables n’ont pas ces problèmes là car ils ont fait le choix de la vie pro et on souvent leur conjoint (qui est souvent une femme) qui ne travaille pas et qui assure la vie perso!
    je pense que les nouvelles générations de responsable qui arrivent ne veulent pas tt sacrifier à leur société et il va falloir que les entreprises composent avec dc qu’elles changent!

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.