Fermer
menu

Les discriminations au travail en augmentation

DiscriminationsLa Halde a de nouveau « épinglé » les facteurs de discriminations au travail dans son baromètre réalisé conjointement avec l’Organisation internationale du travail (OIT). Son enquête « La perception des discriminations au travail » révèle que sur un millier de salariés du privé et du public interrogé par le CSA en décembre 2009, 36% déclarent avoir subi une discrimination. La première cause de discrimination étant la grossesse dans la fonction publique, et l’origine ethnique dans le privé…

La 3ème édition du baromètre des discriminations au travail réalisée du 2 au 10 décembre 2009 montre que la part des victimes et témoins de discriminations est en augmentation constante depuis trois ans. Premiers motifs de discrimination dans le secteur public, la grossesse et la maternité, citées par 31% des salariés. Dans le secteur privé, c’est l’origine ethnique (32%) qui pose problème. Viennent ensuite la grossesse (31%, l’âge (30%), l’apparence physique (28%) et le sexe (26%).

La hiérarchie en cause

Sans surprise, les auteurs de discriminations sont le plus souvent cités sont les supérieurs hiérarchiques directs et la direction. Voilà qui explique sans doute pourquoi la résignation des victimes et des témoins reste aussi forte. Face aux discriminations, certains recours sont possibles et connus des salariés. Le plus souvent, avant de recourir à la voie juridique, les salariés du privé en parlent à leur direction ou à leur encadrant direct, et ceux du public à un syndicat ou représentant du personnel, dont l’intervention est jugé souvent très efficace.

Les solutions possibles

GraphiquediscriminationsLa question est de savoir quelles mesures les salariés pensent être les plus efficaces dans la lutte contre les discriminations. Le simple fait d’interroger régulièrement les salariés sur leurs ressentis est déjà plébiscité par environ 80% d’entre eux. La sanction des entreprises ou des administrations qui ne prennent aucune mesure en faveur de l’égalité vient ensuite, avec la mise en place d’une procédure d’alerte et du CV anonyme. Concernant la discrimination des femmes, la majorité des salariés se disent favorables à l’instauration d’un quota obligatoire dans les CA des grandes entreprises et les sociétés du CAC 40.

Mais même avec l’application grandissante de bonnes pratiques, il va de soi que certaines catégories de salariés comme les seniors, les personnes handicapées ou les personnes atteintes du VIH resteront toujours exposées aux discriminations. En conclusion de son baromètre, la Halde rappelle tout de même à l’ordre les entreprises, qui ne doivent pas perdre de vue les trois grandes priorités de 2010 : prévenir et lutter contre les situations de discrimination observées, lutter contre le silence des salariés, et lutter contre les inégalités hommes/femmes.

A ne pas manquer, le documentaire de France 5 ce soir à 20h35 intitulé « Pourquoi toi et pas moi ?« 

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.