Fermer
menu

Etre beau, ça paye !

AttractivepeopleOn a beau dire, le physique rentre souvent en ligne de compte dans le recrutement ou l’évolution de carrière, à différents degrés bien sûr… « Les moustachus sont mieux payés », « Les blondes sont mieux payées » et « Les femmes minces gagnent plus d’argent que les grosses »… Autant d’études qui en témoignent. La dernière en date nous apprend qu’aux Etats-Unis, les actifs hommes ou femmes jugés les plus attirants physiquement gagnent en moyenne 160.000 euros de plus durant leur carrière que leurs collègues au physique quelconque.
On a coutume de dire que tout réussit aux beaux. Daniel Hamermesh, Professeur d’économie à l’université du Texas à Austin aux Etats-Unis le prouve dans son étude intitulée « La beauté paie. Pourquoi les gens beaux ont plus de succès », publiée sous forme d’ouvrage par la Princeton University Press.

Qu’est-ce que le beau ?

Notion abstraite, « expression du bon et du bien » selon Kant, le beau a bien des définitions. La conclusion de l’étude de Daniel Hamermesh n’est pas sans rappeler l’une des hypothèses de Socrate : « le beau, c’est ce qui est avantageux ». Dans son ouvrage, le Professeur américain explique tous les bénéfices d’être beau au travail : les beaux ont plus de chances d’être embauchés, travaillent de manière plus productive et plus rentable et ont généralement un salaire substantiel… Ce qui, il faut bien le dire, leur facilite grandement le quotidien.
Mais les standards de la beauté ne cessent de changer et à chacun les siens. Pour remédier à cela et mener à bien son enquête, Daniel Hamermesh a demandé à ses sondés de classer un échantillon de personnes de 1 à 5 en fonction de leur beauté. 2 774 salariés ont été « jugés », des plus moches aux plus beaux. Qu’on se rassure : 59% des hommes et 51% des femmes sont « dans la moyenne », 27% des hommes et 31% des femmes jugés « séduisants » et 2% seulement du genre masculin et 3% du genre féminin « remarquablement beaux »!

A physique avantageux, paie avantageuse

Les canons hommes des catégories 4 et 5 – séduisants et remarquablement beaux – gagnent donc 17% de plus que ceux « jugés absolument sans attrait » et que les « quelconques », et les très belles femmes, 12% de plus. Une fois de plus, les hommes sont avantagés. Conclusion de l’étude : la marchandisation de la beauté s’insinue dans toutes les sphères de nos vies, notamment la sphère professionnelle. Et cela ne va pas en s’améliorant. Mais le jugement physique au travail est toujours totalement discriminatoire et sanctionné par la loi. Alors si votre boss est beau ou moustachu, ou votre patronne blonde, mince et très jolie, c’est peut-être seulement dû au hasard ? Et puis la beauté, c’est très subjectif…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Paris
    17 août 2011 - 17h09

    J’ajoute, ceux qui sont sont plus sur d’eux mêmes, mieux confiants … Mais c’est les moins intelligents en général … Donc faut recruter les laids aussi …

  2. Noé
    18 août 2011 - 16h08

    Intéressant, merci pour l’article.

  3. Paul Girault
    19 août 2011 - 9h23

    Ca me rappelle un sketch de Coluche… Et je suis d’accord avec le premier commentaire : « J’ajoute, ceux qui sont sont plus sur d’eux mêmes, mieux confiants … Mais c’est les moins intelligents en général … Donc faut recruter les laids aussi … »

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.