Les 7 astuces du chercheur d’emploi malin

Pour que votre candidature ne soit pas noyée dans la masse, il existe quelques techniques simples pour se démarquer à chaque étape du processus de recrutement. Cibler ses recherches, envoyer un CV « allégé », le truffer de mots-clés pertinents, relancer le recruteur… découvrez les 7 astuces que tout chercheur d’emploi doit connaître.

Astuces-rechercheemploi

1. Postuler moins, mais postuler mieux

Certains candidats à l’emploi confondent parfois l’envoi de CV avec du spam. Inonder les recruteurs de candidatures inadaptées est un leurre. On a l’impression d’être efficace alors que c’est de la perte de temps pour tout le monde. La tentation est grande d’envoyer son CV dans toutes les directions. La recherche d’emploi sur Internet a en effet des avantages : plus besoin d’imprimer des CV, d’écrire à la main sa lettre de motivation, de mettre le tout dans une enveloppe et de la poster en espérant qu’elle arrive entre de bonnes mains. Aujourd’hui en effet, tout se passe par mail ou par des formulaires. On estime ainsi qu’un chercheur d’emploi bien entraîné peut postuler à 600 emplois différents en une semaine.

Mais le bombardement massif n’est pas la solution la plus efficace. C’est ce qui lasse le plus les chargés de recrutement : recevoir des CV qui ne correspondent à aucun métier de l’entreprise, à aucun poste à pourvoir. La conséquence est souvent la même : aucune réponse.

Mieux vaut choisir, la bonne entreprise, la bonne offre d’emploi et s’appliquer, plutôt que d’envoyer la même candidature standardisée à tous les recruteurs de France, de Navarre et d’ailleurs. Comme dans d’autres domaines c’est la qualité qui compte plus que la quantité.

2. Envoyer un CV pas trop lourd

Dans le cadre d’une candidature par Internet qui est désormais la règle, il faut privilégier les formats de fichier les plus répandus et les plus facilement lisibles par tous : Word, pdf voire rtf. Votre CV doit être le plus léger possible : pas d’image (pas de photo donc), pas de couleurs, pas de cadres qui perturbent la lecture de votre CV par les logiciels de tri de candidatures.

Les fichiers image (type .jpg, .eps, .gif) sont à proscrire sauf si vous êtes graphiste et que vous avez réalisé un CV  » créatif « . Mais dans ce cas précis, n’oubliez pas de le compresser au maximum et de joindre un CV au format plus classique.

Le nom de votre fichier doit aussi permettre au recruteur de gagner du temps dans son classement. Plutôt que de joindre un fichier intitulé CV2013_OK_version2.doc, optez pour un nom de fichier du type CV-Nom-Prenom.doc.

3. Travailler les mots-clés de votre CV

Si vous déposez votre CV dans une CVthèque ou que vous remplissez un formulaire sur le site carrière d’une entreprise, votre profil va alimenter une base de données. Votre CV sera en bonne compagnie avec parfois des centaines de milliers d’autres candidats. Les recruteurs qui vont aller piocher dans cette bibliothèque de CV vont faire des recherches précises en tapant des mots-clés correspondant aux compétences dont ils ont besoin : des noms de logiciels ou technologies maîtrisés, des notions de langues, des éléments concrets liés à des métiers (prospection, fidélisation par exemple pour les commerciaux) et des intitulés de postes couramment utilisés. Si vous voulez qu’ils vous trouvent, votre CV devra donc comporter impérativement tous les mots-clés spécifiques à votre fonction ou profession.

4. Faire une vraie lettre de motivation

Avec la généralisation de la candidature par internet, la lettre de motivation tend à se réduire comme peau de chagrin. Elle se résume souvent à un mail de motivation assez court en simple accompagnement du CV. Une manière de se démarquer consiste à faire une vraie lettre de motivation, dans les règles de l’art. Surtout dans le cas d’une candidature spontanée, mais pas seulement, votre lettre constituera ainsi une denrée rare et appréciée par les recruteurs. Faire ce que les autres candidats ne font plus est aussi un bon moyen de sortir du lot.

5. Faire un suivi de vos candidatures

Si un recruteur vous appelle et que vous ne vous souvenez pas qui il est à quel poste vous avez candidaté, ni de quelle entreprise il s’agit, vous ne marquez pas des points. Cette hésitation dénote un manque de professionnalisme dans le suivi de vos candidatures. Il suffit juste de faire un petit doc Excel par exemple avec plusieurs colonnes : date d’envoi du CV, poste, offre ou référence, nom du contact, nom et site internet de l’entreprise, etc. Ce suivi est un élément important dans l’organisation de votre recherche d’emploi : c’est une feuille de route qui permet de savoir quand relancer, qui risque de vous contacter et pour quel poste.

6. Relancer le recruteur

Relancer un recruteur permet de démontrer sa motivation, son intérêt pour le poste et de s’assurer que votre candidature a été bien prise en compte, C’est une astuce simple pour repasser en haut de la pile. La relance permet pourtant de se démarquer car les candidats ne sont pas nombreux à le faire. Selon notre enquête 2013 sur le recrutement, 51% des chercheurs d’emploi relancent rarement ou jamais les recruteurs après l’envoi d’une candidature. En général, il est conseillé de le faire par mail 2 ou 3 semaines sans réponse après une candidature. Après un entretien, l’idéal, au bout de 15 jours sans nouvelles, est de passer directement un coup de téléphone, car vous avez déjà rencontré votre interlocuteur. En parallèle, vous pouvez aussi prendre contact via les réseaux sociaux et en profiter pour rappeler votre motivation. Attention tout de même à ne pas tomber dans le harcèlement !

7. Envoyer un mail de remerciements après l’entretien

Simple politesse ou preuve supplémentaire de motivation, le mail de remerciements après un entretien est particulièrement apprécié. Il peut être très court du type « je vous remercie de m’avoir reçu lors d’un entretien lundi dernier. Notre échange m’a permis de mieux comprendre la dimension du poste à pourvoir et l’organisation de votre entreprise… » En ajoutant un mot pour redire votre intérêt pour le poste ou la mission en question.

Si le recruteur vous a demandé des infos supplémentaires (références à contacter, ou documents administratifs par exemple) c’est aussi l’occasion de le remercier pour le rendez-vous et de redire pourquoi vous êtes le candidat idéal. Ce simple message permettra de laisser un bon souvenir, de rester dans la short-list, et de marquer des points de manière subtile.

  • Retrouvez d’autres conseils pratiques dans notre guide « Bien chercher un emploi »

Ces articles devraient vous intéresser

Commentaires

  1. regionsjob
    4 novembre 2013 - 17h09

    @Julien : oui d’ailleurs c’est le sujet du premier chapitre de notre guide sur le ciblage précis de la candidature.

  2. David Doyen
    4 novembre 2013 - 19h13

    En effet, la première astuce qui accompagne celle-ci, mieux connaitre le recruteur et les services de l’entreprise.
    David D

  3. tewoz
    5 novembre 2013 - 17h12

    Ces astuces devraient en partie être prise en compte par les recruteurs qui puisent dans les bases de CV et appellent comme de vulgaire démarcheurs sans même avoir pris le temps de lire le CV en entier.
    Combien de fois on m’a appelé parce qu’on avait soit disant trouvé mon CV dans une base, alors que le poste en question ne me correspondait pas du tout.

  4. pascal
    6 novembre 2013 - 12h03

    si les recruteurs arrêtaient aussi d’utiliser des logiciels qui filtrent sans filtrer correctement. J’en ai fait les frais recemment. Les frais car je reçois une réponse automatique négative pour un poste auquel je correspond à 100%. Réactif, j’ai téléphoné et ils ont été assez intelligent pour aller vérifier et mon cv à eu gain de cause. J’ai été convoqué. Après voir des jeunes dans des cabinets qui se permettent de nous mettre sous la touche sans expérience pro c’est aussi lamentable que les logiciels de traitement. J’ai vraiment l’impression d’être un code-barres.
    Déjà est-ce que les boites savent ce qu’elles cherchent?
    Ce matin j’ai relancé 3 boites qui cherchent qqun depuis 1 an et 2 ans et trouvent pas….je crois que ET est reparti maison…ils doivent pas le savoir et pas d’autres extra terrestre en vu…

  5. Christine
    6 novembre 2013 - 15h05

    Entièrement d’accord avec Pascal, et que les recruteurs sachent ce qu’il cherche. C’est vrai on envoie un dossier de candidature, et on a un mail d’un logiciel qui filtre sans filtrer. La recherche d’emploi est un temps plein. Et moi perdre du temps pour rien ne m’intéresse absolument pas.

26 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.