Fermer
menu

L’égalité homme-femme n’est pas encore une priorité

EgaliteDeux études font un constat décevant de l’égalité hommes-femmes dans les entreprises. Si ces dernières admettent qu’il est grand temps d‘agir, seulement 28% ont formalisé un diagnostic et signé un accord pour l’égalité entre les sexes. A la tête des grands groupes, ce n’est pas vraiment mieux puisque cette année les entreprises du CAC 40 auraient nommé deux fois moins de femmes qu’en 2011. Alors le lady boom s’essoufflerait-il déjà ?

Un constat, pas une priorité

L’adoption en novembre 2010 d’une nouvelle législation visant à inciter les entreprises à négocier des accords pour la mise en place d’un plan d’actions aurait dû être incitatrice. Mais dans son enquête « Attitudes et comportement des entreprises en matière d’égalité professionnelle – Etat des lieux 2012 », l’Apec révèle que si les inégalités entre les femmes et les hommes sont très largement admises par les entreprises françaises, seulement 39% pensent qu’elles doivent agir en priorité en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Des inégalités ? Pas chez moi !

Pour beaucoup d’entreprises, il existe des inégalités chez les autres, mais pas vraiment au sein de leurs équipes. C’est cette attitude de déni que dénonce l’Apec. 76% des entreprises jugent la situation d’une femme cadre moins facile que celle d’un homme de même statut, mais elles ne sont plus que 27% à admettre que c’est le cas dans leur entreprise. Cette tendance à minimiser voire à nier « masque une posture de repli par rapport au sujet, voire de déni » selon l’Apec. D’où l’intérêt de mettre en place une véritable pédagogie et un accompagnement par rapport aux enjeux de l’égalité.
Sans surprise, ce sont les entreprises de plus 1000 salariés les plus actives en matière d’égalité H/F, celles de 50 à 150 salariés accusant un net retard (27% des entreprises de moins de 300 salariés n’ont agi dans aucun domaine). Et pour toutes, c’est « le souhait de respecter la réglementation » qui pousse à agir.

Entre déclarations d’intention et réalité

Des signes montrent que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à respecter la loi : 56% sont couvertes par un accord de branche, 35% par un accord d’entreprise (26% par les deux). Deux entreprises sur trois (64%) déclarent avoir réalisé un diagnostic. Entre la bonne volonté affichée des entreprises et la réalité, il y a parfois un fossé ! L’Apec note « une tendance à la sur-déclaration des entreprises concernant la détention du label Egalité : 4% d’entre elles déclarent le détenir, ce qui signifierait plus de 1 400 entreprises labellisées en extrapolant au niveau national, alors qu’elles ne sont que 47 répertoriées par l’AFNOR !« 

Timide évolution au sein du CAC 40

Selon le 7ème Baromètre Capitalcom, il semblerait qu’il y ait un léger essoufflement du côté des très grandes entreprises, avec en 2012, « un très net ralentissement de la dynamique constatée en 2011 ». En effet, l’agence note une réduction du nombre global de mandats d’administrateurs et une augmentation du nombre de femmes cumulant plusieurs mandats. Le CAC 40 aura ainsi nommé deux fois moins de femmes qu’en 2011. L’évolution du nombre de femmes reste donc très timide, mais malgré cela, les femmes prennent peu à peu leur place dans les Conseils d’Administration.

Mais pourquoi si peu d’entreprises agissent ? D’après le sondage de l’Apec, c’est d’abord par manque de temps (cité par 35% d’entreprises). 24% pensent qu’il n’y a pas d’inégalité dans leur entreprise. 18% n’ont pas encore établi de diagnostic. 17% n’ont pas les moyens financiers nécessaires. Le problème dépasse l’entreprise pour 12%. 11% manquent d’informations sur le sujet… Etc., etc. Bref, il y a toujours une bonne raison de ne pas agir. Pourtant les bénéfices de l’égalité ne sont plus à prouver.

  • Crédit photo : Fotolia

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.