Fermer
menu

Le travail des cadres déborde sur leur vie privée

Generator of business powerOù commence et où finit le travail des cadres ? Pour le savoir, la CFDT a interrogé plus de 3000 cadres qui ont en commun d’avoir vu leur temps de travail s’allonger depuis des années jusqu’à déborder sur leur vie privée.
73% des personnes interrogées par la CFDT Cadres avouent ainsi travailler à la maison, le soir ou le week-end. Une tendance forte relevée par la CFDT dans le cadre de son enquête « Travail et Temps, comment maintenir les équilibres ? ». Pour les cadres, le travail à domicile serait ainsi devenu « le prolongement naturel de la journée de travail ». Un débordement en termes de lieux et de temps qui s’explique par des journées très chargées : plus de 10 heures de travail quotidien pour un quart des cadres interrogés…

Les managers plus exposés

L’étirement du temps de travail est par ailleurs beaucoup plus net pour les cadres qui ont des responsabilités de manager. Ils sont ainsi plus nombreux à lire leurs mails professionnels le dimanche soir, le travail à domicile est aussi plus systématique pour eux et ils ont moins de latitude pour prendre leurs jours de congés ou leur RTT.
La faute à une sous-estimation du boulot de manager explique la CFDT : « le temps du management et la disponibilité qu’il requiert ne sont pas suffisamment pris en compte dans la charge de travail de ceux qui encadrent ». Selon le syndicat, il faudrait au contraire « négocier des temps réguliers de dialogue professionnel sur l’organisation et la charge de travail » pour « protéger les managers, leurs collaborateurs et préserver les équilibres ».

10% des cadres proches du burn out…

Les déséquilibres entre vie professionnelle et vie personnelle qui découlent de ce débordement du temps de travail sont plutôt néfastes et ne conviennent à personne. Un chiffre plutôt inquiétant le prouve : près de 10% des cadres seraient proches du burn out en raison d’un surcharge de travail trop importante, de temps familiaux réduits comme peau de chagrin et de jours de congés difficiles à poser.
La palme revient aux femmes managers qui ont à gérer trois journées de travail en une : la première au bureau, la deuxième à domicile pour finir le boulot et une 3ème journée de « travail de maman », menée en parallèle. Les femmes managers qui ont des enfants sont en effet près de 41% à accompagner leurs enfants tous les jours à l’école, matin et soir (contre seulement 26% des managers hommes qui ont des enfants). Un déséquilibre des tâches qui les force à travailler plus souvent à domicile pour « rattraper le temps ».

Les résultats de cette enquête « Travail et Temps comment maintenir les équilibres ? » seront présentés vendredi 11 janvier 2013 lors d’un colloque organisé par la CFDT Cadres à Paris.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. temps
    3 janvier 2013 - 11h37

    Nous pouvons ajouter au constat un fait qui lui donne vraiment un sens.
    C’est qu’en temps que personnel d’encadrement, nous ne pouvons jamais dire que nous débordons dans nos horaires, car ce serait reconnaître par la même un signe d’incompétence.
    Souvent, il n’y a pas de solution, car il faut se cacher pour pouvoir réaliser la tache demandée.
    Nous pouvons travailler comme des chinois, mais nous n’avons pas le droit de le dire.
    Cordialement

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.