Fermer
menu

Le travail collaboratif, moteur ou frein pour la productivité ?

Le travail collaboratif n’est pas qu’une mode en entreprise. C’est un moyen de rendre les organisations plus performantes… C’est pour cette raison que toutes les entreprises, peu importe leur taille, réfléchissent à cette nouvelle manière de collaborer en équipe.

Mindjetetude

Dans le cadre d’une grande étude sur la gestion des flux d’informations en entreprise, Mindjet a voulu en savoir plus sur le travail collaboratif. Après s’être intéressée à l’infobésité qui submerge les salariés 2.0, cette enquête montre à la fois les avantages et les inconvénients du travail collaboratif.

Des avantages non négligeables

Plus qu’un concept en vogue le travail collaboratif est une réalité déjà installée dans pas mal de sociétés. D’après cette étude, plus de la moitié des personnes interrogées consacrent en effet plus de 20% de leur temps à des projets d’équipe. Un fonctionnement collectif qui a ses avantages, à commencer par le partage des savoirs perçu très positivement par les collaborateurs. Mais d’après Mindjet, ce n’est pas le seul bénéfice.
Les personnes qui travaillent de manière collaborative voient ainsi leur qualité de travail s’améliorer, tout comme leurs relations avec leurs collègues. Autres points positifs et non des moindres pour les entreprises, le travail collaboratif permettrait aux salariés de « mieux contribuer aux objectifs de l’entreprise » et d’être tout simplement plus performants. Et cela se ressentirait aussi sur la conduite des projets d’équipe qui, grâce à un travail collaboratif, sont mis en place plus rapidement et plus efficacement.

Beneficestravailcollaboratif

Des freins à lever

C’est une évidence, l’entreprise a donc intérêt à jouer collectif et à faire travailler les collaborateurs ensemble plutôt que chacun dans leur coin. Mais il faut pour cela les accompagner et mettre en place des outils adaptés. Et surtout, il ne suffit pas de décréter l’avènement du travail collaboratif pour que tout se mette en place comme par magie. Selon l’étude de Mindjet, le premier écueil de la collaboration telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui résiderait justement dans le manque de partage d’idées. C’est la première piste d’amélioration citée par les personnes interrogées : l’élaboration en commun ne va pas assez loin.

Freinstravailcollaboratif

Quant aux autres freins qui empêchent au travail collaboratif de se déployer en toute efficacité, ils sont surtout liés à un problème d’organisation : un plan et des objectifs pas assez définis dans la conduite du projet, du flou dans l’affectation des tâches au sein de l’équipe et un suivi de l’état d’avancement qui pêche sur la durée.

Un constat qui rejoint l’analyse de Claude Super, (lire « Comment favoriser l’échange d’idées et de bonnes pratique entre salariés » sur 01Net) pour qui « la collaboration est avant tout une pratique ». Et si les entreprises veulent que le travail collaboratif débouche sur quelque chose de concret elles doivent en priorité accompagner et faire confiance…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.