Fermer
menu

Le télétravail, tout le monde en parle

Vive le télétravail à la maisonLe télétravail et ses multiples avatars (travail à domicile, travail à distance, travail mobile ou nomade, co-working…), on vous en parle depuis longtemps dans notre rubrique consacrée à ce sujet d’actualité.
Avec la rentrée et la crise aussi, la volonté d’expérimenter de nouvelles formes de collaboration semble en effet plus forte. Les idées reçues tombent peu à peu : non le télétravail n’est pas réservé aux casaniers qui ne veulent pas sortir de chez eux. Le télétravail ne plombe pas non plus la productivité, bien au contraire. Et surtout, les bénéfices en termes d’économies d’énergie, de coût de transports et d’équilibre vie pro-vie perso ne sont plus à démontrer.

La fonction publique va s’y mettre
En résumé, le télétravail c’est l’avenir. Y compris pour la fonction publique qui devrait s’y mettre prochainement en s’appuyant sur les conclusions du rapport du Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET). Certes, une minorité de fonctionnaires devrait être concernée, mais l’argument est le même que dans le privé : le télétravail « entraîne une concentration accrue, plus de flexibilité dans l’organisation des journées, une meilleure répartition entre vie professionnelle et privée », ce qui doit aussi permettre « d’améliorer la place et le rôle des femmes a estimé François Sauvadet, le ministre de la Fonction publique.

Parallèlement, les initiatives se développent un peu partout sur le territoire. En Normandie, la communauté de télétravailleurs fédérée autour de Zevillage alimente le débat depuis plusieurs années. Zevillage s’est maintenant déployé sur tout le territoire pour prêcher la bonne parole. Sa mission ? Former et informer tout en développant la communauté des télétravailleurs. Quant au site néo-nomade il met l’accent sur les espaces de co-working pour les travailleurs nomades. Son application iPhone pour trouver facilement ces tiers-lieux de travail vient d’ailleurs de sortir cette semaine. Elle sera disponible gratuitement sur les autres plateformes de smartphones d’ici peu.

« Qu’est-ce qu’on attend pour y aller ? »
En Alsace, un nouveau site vient de voir le jour bureau-mobile.fr. L’idée est assez proche pour les personnes qui veulent passer au travail à distance mais qui craignent l’isolement : se retrouver dans un lieu expérimental en compagnie d’autres télétravailleurs. Pour TEN4ALSACE le Think tank sur l’économie numérique à l’origine de cette idée, tous les critères sont réunis : « Les salariés sont demandeurs, la législation l’encadre, l’écologie l’exige, la fibre optique est déployée sur presque tout le territoire alsacien, les pouvoirs publics en font la promotion, le virus de la grippe ne se transmet pas par internet… Alors qu’est-ce qu’on attend pour y aller ? ».

Une conférence ce soir à 18h
Ailleurs les idées fusent aussi, comme dans le Cantal qui accueillera début octobre le 3ème Forum du Télétravail en Pays de Murat.
C’est le côté intéressant du télétravail : il faut le penser, non pas à un niveau national en imposant par la loi comme on a l’habitude de le faire, mais en expérimentant des solutions adaptées à chaque territoire. Il faut en effet articuler cette innovation avec l’organisation des temps (familiaux, et professionnels) à l’échelle d’une ville, d’une agglomération ou d’un département.
Si vous êtes intéressés par ces sujets une conférence est aussi organisée ce soir, jeudi 15 septembre à 18h à Orléans, vous pouvez la suivre en direct et à distance bien sûr ! Nicole Turbé-Suetens ainsi qu’un représentant de l’ANDRH et d’autres intervenants aborderont la question de l’efficacité des équipes grâce au télétravail et du côté développement durable de cette démarche décidemment dans l’air du temps.

En complément vous pouvez aussi lire l’article de l’Express sur le télétravail en 2011, jetez un coup d’oeil à cette infographie sur les télétravailleurs les mieux payés aux Etats-Unis. On termine avec cette vidéo de néo-nomade qui démontre l’absurdité de faire des heures de transport juste pour allumer un ordinateur dans une entreprise.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Alexandra @ Blog AB Office Télésecrétariat
    16 septembre 2011 - 4h54

    Très bon rappel d’une autre façon de travailler qui trouve parfaitement sa place de nos jours avec toutes les techniques de communication modernes

  2. Samuel
    18 septembre 2011 - 14h28

    Wow, vidéo très bien faite, c’est vraiment flippant, je suis bien content d’habiter ma province !

  3. Eperluette
    19 septembre 2011 - 15h39

    J’ajoute à la longue liste des avantages du télétravail, une réduction des risques de tomber malade, car on sait que beaucoup de maladies se propagent grâce aux transports en commun.
    Et ça c’est bon pour les salariés, les patrons et la sécu !

  4. Gibson
    29 septembre 2011 - 1h33

    C’est vrai que les avantages sont nombreux et financièrement parlant c’est très intéressant.
    Comme dis dans l’article, pas de frais de transport. Le midi on mange aussi pour moins chère à la maison. On peut se lever plus tard.

    Par contre attention cela peut être bien à court terme car au bout d’un moment ça peut devenir pesant. Le fait de ne pas voir grand monde. De ne pas avoir de vraie coupure entre le boulot et la maison. Rien que le fait de sortir pour faire le trajet maison – boulot peut manquer. Il faut vraiment savoir s’organiser et sortir le plus possible le soir et week end.

  5. Debo
    9 octobre 2011 - 2h37

    L’open space classique disparait au profits d’espaces aménagés, mais interchangeables. Avec plus de liberté pour les salariés. Mais en contrepartie, les études montrent que ces salariés font plus d’heures en moyenne que les autres et travaillent aussi le week-end. Affaire à suivre.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.