Fermer
menu

Le succès professionnel, les réseaux sociaux et les femmes

La notion de succès professionnel chez les femmes a quelque peu changé ces dix dernières années. Elles veulent non seulement plus d’égalité salariale mais surtout une meilleure conciliation entre vie pro et vie personnelle. Le succès au travail fait désormais partie de leur équilibre et elles en sont fières. Seul hic, elles déplorent de plus en plus un manque de temps… comme la moitié des salariés hommes d’ailleurs. Chez les jeunes actives, c’est le salaire qui prime, un ingrédient de la réussite professionnelle selon elles. LinkedIn, premier réseau professionnel mondial avec 175 millions de membres, a interrogé 1500 femmes en partenariat avec TNS Sofres pour son étude « Le succès professionnel, les réseaux sociaux et les femmes ». Celle-ci s’est intéressée aux aspirations des femmes, à leur vision du succès et à leur utilisation des réseaux sociaux pros.

Quelles aspirations ?

En 2012, les préoccupations féminines vont vers la parité salariale (pour 71%) et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (pour 49%). La moitié des femmes regrettent d’ailleurs un manque de temps. Et cela ne semble pas forcément lié à l’attribution des tâches dans le couple puisque 50% des hommes le déplorent également. Pourtant, cela ne pousse pas les femmes (12%) et encore moins les hommes (6%) à adopter un mi-temps. Par rapport à 2005, deux fois moins de femmes l’évoquent comme une possibilité d’évolution. Un déclin sans doute dû à la crise et à l’accroissement du nombre de familles monoparentales selon l’étude.
Chez les femmes actives âgées de 25 à 34 ans, en pleine ascension professionnelle, toutes ces aspirations sont exacerbées : 61% souhaitent plus de conciliation vie pro/vie perso, 76% ressentent fortement le manque de temps. Mais paradoxalement, elles sont plus nombreuses à voir le mi-temps comme une évolution de carrière possible (20%). Et 21% voudraient par ailleurs reprendre leurs études.

L’équilibre vie pro/vie perso, clef du succès

Pour la plupart des femmes, le succès professionnel se définit d’abord, pour 65% des femmes, par l’équilibre trouvé entre travail et vie privée révèle l’enquête. L’intérêt du travail vient juste ensuite (63%) tout comme l’épanouissement professionnel (55%). C’est la fin de « l’executive woman » prête à tout sacrifier pour son job explique LinkedIn. Mais a-t-elle réellement existé au final ? Chez les très jeunes actives âgées de 18 à 24 ans (54%), le succès professionnel passe plutôt par un salaire élevé. Globalement, les femmes sont fières de leur carrière et la considèrent comme un succès (à 65%). Un sentiment surtout lié au poste, avec 83% de femmes occupant un emploi de manager satisfaites contre seulement 43% d’ouvrières satisfaites.

Les réseaux sociaux au service des femmes

Que viennent faire les réseaux sociaux dans cette réussite ? Ils offrent de multiples bénéfices aux femmes actives : ils leur permettent de gagner du temps, de se tenir informées, de développer leur réseau, et par là même leur carrière…
72% des femmes pensent d’ailleurs que les réseaux sociaux donnent « la possibilité de développer son réseau plus rapidement » que les moyens traditionnels, et 67%, qu’ils leur font gagner du temps. Les femmes plébiscitent ces réseaux pour se faire de nouveaux contacts (à 82%). Un avantage qui tombe à pic pour combler le manque de temps tant déploré par les femmes…

Infographie linkedin etude sur les femmes 041012

Accédez à l’étude : www.tns-sofres.com

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.