Fermer
menu

Le statut du stagiaire légèrement modifié

Le statut des stagiaires diplômés a été modifié suite à la loi du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances. L’Acoss (la Caisse nationale des Ursaff) a publié début avril une lettre-circulaire pour préciser les choses. L’objectif louable est d’améliorer les conditions de travail et de protéger les stagiaires contre les abus. Dans les faits, rien ne change vraiment par rapport à la charte des stages en entreprise d’avril 2006. La durée maximale d’un stage (6 mois) est à nouveau affirmée, le montant de la gratification doit être précisée dans la convention tripartite de stage qui est elle aussi obligatoire. Seule nouveauté réelle : tous les stagiaires sont dorénavant rattachés systématiquement au régime général pour leur couverture accident du travail/maladie professionnelle. Il était temps !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. FM
    10 mai 2007 - 11h43

    Effectivement, c’est une sacrée avancée quand on regarde la quantité de travail à faire sur le « statut » de stagiaire. Rien que l’utilisation actuelle des stagiaires en dit long sur le fonctionnement de certaines entreprises mais également sur les réalités de l’emploi de certains secteurs (en tout cas pour la com), je pense qu’il y aurait beaucoup à tirer d’une étude sur les stagiaires. Beaucoup d’abus sûrement mais en échange d’une certaine précarité, c’est souvent un statut plus que déterminant pour une future embauche. D’ailleurs je lance un appel au futur ministre de l’emploi et de la cohésion sociale (qui feuillette ce blog très régulièrement… si c’est vrai) : donnez la possibilité à qui veut de faire un stage (sous-entendu aux + de 26ans, aux descolarisés, etc. qui veulent faire plus de 10 jours en entreprise) : vaut mieux être précaire 6 mois que de ne pas avoir sa chance pendant 10.
    na !

  2. FmR
    10 mai 2007 - 11h49

    Je ne sais pas si le futur ministre lit ce blog, en tout cas ce sera certainement « le ministre de l’économie et de l’emploi » (à mon avis la cohésion sociale passera à la trappe du libéralisme).

  3. Niko
    10 mai 2007 - 12h00

    Heu… Oui mieux vaut être précaire 6 mois qu’au chômage 10 c’est sûr, mais il faudrait peut être penser à faire une réforme plus profonde qui permettrait d’éviter que la majorité des stagiaires soient en fait des CDD non rémunérés ou si peu… Surtout dans la com d’ailleurs, ou une grande partie des « emplois » potentiels ne sont pas accessibles car réservés aux stagiaires… C’est pratique, on prend un Bac +5, on lui donne 300 euros par mois sans charges, et il fait son boulot comme n’importe quel employé (voire mieux, parce qu’il sait que c’est sa seule chance d’avoir un emploi après, croisons les doigts) sauf qu’il coûte 10 fois moins cher. Pourquoi se priver? Je propose même de faire des stages sous statut CPE, au cas où l’employeur trouve un stagiaire plus compétent à payer moins cher… Oui au stage, non aux abus.

  4. FM
    10 mai 2007 - 13h57

    Je suis bien d’accord avec toi Niko. Et effectivement ce que j’avance ne me plait pas pour ne pas dire que je trouve ça lamentable au possible. Malheureusement mes idéaux passent, dans cette situation, après ma volonté d’en découdre avec le monde professionnel et faute de merles on mange un stage. 😉

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.