Fermer
menu

Le meilleur job du monde, buzz de l’année 2009

BestjobOpération marketing d’une ampleur sans précédent, The Best Job in the World ou si vous préférez « le meilleur job du monde » n’en finit pas de faire parler de lui. Depuis début juin, son gardien, le britannique Ben Southall a pris ses marques entre la piscine, les chambres d’hôtels de luxe tous frais payés et la table de massage. Pas de doute, un vrai job de rêve ! La preuve sur son blog, Island Caretaker Blog où il relate ses péripéties : visites des îles alentours et des réserves animales, rencontres avec la presse, mini-golf, massage, nourrissage de poissons, plongée…

Il passera donc encore quatre mois sur cette île paradisiaque mais pas déserte, puisque des dizaines de journalistes (sans compter les photographes, cameramen, etc.) le suivent chaque jour lui et sa petite amie. Mais à vrai dire, l’île n’est jamais vraiment été déserte, et c’est un peu la polémique du moment dans les médias. Hamilton Island abrite en fait (de l’autre côté de l’île), un petit paradis hôtelier pour les clients aisés. Cette île privée, financièrement inaccessible pour le vacancier lambda (aucune chambre à moins de 300$ la nuit), a même son propre PDG, Glenn Bourke. On peut y vivre (à l’hôtel), s’y marier (à l’église) et même y organiser des séminaires.

> Un « coup marketing » de maître

Pour le PDG d’Hamilton Island et l’Office de tourisme du Queensland, Island Reef Job est le coup marketing du siècle : moins d’un million d’euros investis pour plus de 100 millions de recettes publicitaires ! Et tout cela en quelques mois.

Le concept signé par l’agence CumminsNitro de Brisbane et l’Office de tourisme du Queensland a séduit partout dans le monde puisqu’il a été récompensé par trois médailles d’or au festival de la publicité new-yorkais One Show Festival, et par cinq Lions et trois Grands Prix au 56ème Festival de la publicité de Cannes en juin 2009. « Une idée très simple, mais qui a retenu l’attention des médias du monde entier », résume Lord Tim Bell, président du jury de la catégorie PR.

Une île pas vraiment déserte, un gardien pas vraiment gardien… On peut certes être un peu déçu par ce vrai/faux job de Robinson en communion avec la nature, qui relève plus finalement du travail d’un commercial pour tours opérateurs.
Ben lui, ne semble pas s’en plaindre et on le comprend. Rappelons qu’il est rémunéré à peu près 80.000 Euros pour six moins. Au fond, qui refuserait un job pareil ?!

EDIT : Vous pourrez poser vos questions en direct à Ben Southall vendredi prochain 7 août 2009 de 8h30 à 9h30 sur Twitter

  • A lire sur le même sujet : « Que sont devenus les candidats français au meilleur job du monde ? » sur le Nouvel Obs.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    5 août 2009 - 14h02

    Retour sur histoire bien intéressant, merci. Je pense qu’après tout cela il ira, réellement, s’offrir quelques mois de vacances sur une île inconnue et sous une autre identité 🙂 Avant que de publier un livre sur son expérience dont les droits sont déjà pré-achetés, par un producteur américain (<- mais pas sûr), comme il se doit! Je suis sûre que le film ferait un succès s’il était traité avec un peu de subtilité!

  2. Franck61
    8 août 2009 - 19h20

    Argh j’aurais bien aimé poser quelques questions à Ben !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.