Fermer
menu

Le CV anonyme testé dans 50 entreprises

Cv anonymeC’est aujourd’hui que le gouvernement lance sa grande « expérimentation » sur le CV anonyme piloté par Pôle Emploi. Une mesure rééditée puisque elle avait été votée en mars 2006 sans jamais faire l’objet d’un décret d’application. « Une énième fausse bonne idée pour lutter contre les discriminations » selon la Confédération des PME (CGPME), pour qui la mesure est difficilement applicable dans les petites entreprises. Celle-ci veut permettre aux candidats à l’embauche de passer les premières barrières du recrutement liées à l’origine, le lieu de résidence, au patronyme ou à la couleur de peau… Et vous, que pensez-vous de l’application du CV anonyme dans les entreprises ? Répondez à notre sondage à la fin de ce billet.

Une mise en oeuvre fastidieuse…

En octobre 2006, le CV anonyme devait même faire l’objet d’une expérimentation dans des entreprises volontaires, mais l’évaluation n’a finalement jamais eu lieu. C’est donc l’année du rattrapage pour le CV anonyme. Syndicats et d’entreprises restent perplexes. Et pour ces dernières, il risque surtout de « complexifier » les recrutements. Chez les cabinets de recrutements, la moitié seulement y est favorable selon le rapport de l’Association A compétence égale. « Inutile » disent même ses détracteurs puisque le processus de recrutement se terminera de toutes façons par un face à face avec le recruteur. Autres freins évoqués : la difficulté technique et les coûts liés à sa mise en oeuvre…

…mais des résultats encourageants
Pourtant, le CV anonyme comporte des avantages non-négligeables comme la mise en avant des compétences et la lutte contre l’auto-censure. L’exemple avec le Conseil général d’Aquitaine, qui l’expérimente depuis un an : sa généralisation permet, explique la conseillère régionale Naïma Charaï en charge de la lutte contre les discriminations (voir La Gazette des communes), de « combattre l’auto-censure des candidats » et de « lever le frein de l’accès à l’entretien du côté de l’employeur« . « On a quasiment doublé le nombre de candidats avec une trentaine pour chaque poste aujourd’hui contre une quinzaine auparavant ». Mais le CV anonyme ne changera pas les mentalités à lui seul.

L’expérimentation lancée ce jour par le gouvernement prévoit sa mise en place dans 50 entreprises volontaires. Appuyées par des cabinets de recrutement et agences d’intérim, elles testeront le recrutement d’après des CV sans nom et prénom, sans adresse ni mail, sans mention du lieu de naissance, ni nationalité, ni situation de famille ni photo. Elle devrait se terminer à la fin avril 2010 et fera l’objet d’un bilan très attendu du Pôle Emploi.

En décembre 2008, vous étiez très partagés sur la question « Pour ou contre le CV anonyme ? » posé par le blog Recruteur et Candidats. Qu’en pensez-vous aujourd’hui ? Répondez à notre sondage ci-dessous…

  • A lire sur le même sujet : « CV anonyme » sur le blog Ressources Humaines et « 7 bonnes raisons (ou plus) d’être contre le CV anonyme » (avril 2009) sur le blog de Julie Coudry.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Brune
    3 novembre 2009 - 16h19

    Je pense que ça ne peut qu’être mieux. Ce n’est pas de la magie qui changera les mentalités mais au contraire ça va révéler les mentalités : c’est plus facile de mettre un CV à la poubelle que de dire « barrez-vous » à un candidat ne faisant pas partie des « critères » mais que l’on a reçu car on a aimé son CV. C’est une vrai chance pour ce qui ne réussissent pas à obtenir des entretiens pour des motifs douteux. Entre ceux qui trient inconsciemment les candidats selon leurs origines ou autres et ceux qui le font consciemment, le CV anonyme est pour moi une vrai solution.

  2. Jacques Froissant (Altaïde : le Recrutement 2.0)
    4 novembre 2009 - 15h55

    Pour moi le résultat des votes montrent surtout une méconnaissance du sujet. L’expérimentation qui a été lancée hier est basée sur deux choses :
    – les premières expériences de CV anonyme ont démontrés que 90% de la discrimination se faisait au niveau du CV pas de l’entretien (certes il reste 10% on est bien d’accord)
    – la valeur d’exemple pour inciter d’autres entreprises à mettre en place des process qui ne sont pas aussi contraignant que l’on veut bien le dire, et en tous cas de changer des à priori basés sur des habitudes plus qu’autre chose.

    Pour approfondir le sujet, je vous invite à lire mon article : http://bit.ly/eUGmo
    Jacques Froissant
    Directeur Cabinet de Recrutement Altaide (www.altaide.com)
    Membre de A Competence Egale

  3. Michel Chapuis
    4 novembre 2009 - 17h29

    Je pense qu’un C.V est tout sauf anonyme par définition.
    En effet, au vu des expériences révélées dans le C.V, il est facile de déterminer au minimum, la tranche d’âge du candidat, et c’est une première discrimination.
    Bien sûr on peut cacher les durées des expériences vécues…
    Mais dans ce cas là, ce n’est plus un C.V, si on en est réduit à être imprécis sur tout ou presque.
    Bien sûr qu’il est plus délicat de déterminer l’origine ethnique et le sexe d’un candidat, sauf cas particulier, mais cela n’empêchera pas de « trier » les candidats en fin d’entretien, avec le sempiternel : « on vous écrira », par lequel le recruteur pourra se défiler en invoquant le « ne correspond pas précisément au profil recherché ».

  4. baki
    4 novembre 2009 - 17h46

    Bonjour,
    En effet, dite moi ce qui empêchera le recruteur de vous jeter et ce au premier coup d’œil dès avoir franchi sa porte ?
    Cela ne fera qu’une perte de temps pour tous, recruteurs et candidats, je ne compte pas les frais engagés pour aller aux entretiens qui font certes foisonnés, et les émissions de CO2 pour notre belle planète ? Non, je rigole, mais juste un peu croyez moi.
    Ils sont beaux tous les philosophes, politiciens qui dissertent sur un sujet qu’ils ne connaissent qu’en lisant les actualités, il faut y avoir été confronté pour comprendre, subir et prier pour tomber sur un employeur capable de passer sur ces barrières.
    Et les agences et cabinets de recrutement, n’ont-ils pas des consignes « verbales bien sur » pour proposer « les candidats qu’ils attendent ? Mettez vous deux minutes à la place du responsable du centre de profit, ne va-t-il pas céder au desiderata de ses clients ?
    Attention, je vais déclencher un tsunami ! mais svp ouvrez les yeux.
    Cela dit je n’ai pas la réponse, la sanction ? Faut-il créer une police spéciale pour gérer les plaintes et indemniser les malheureux candidats rejetés ?

  5. vdzh
    4 novembre 2009 - 17h50

    Chouette : un poste qui correspond exactement à mes 10 dernières années avant mon licenciement !
    Imaginons que je sois une femme, avec un nom à forte connotation maghrébine, que j’habites dans une zone HLM sinistrée dans une banlieue difficile, et que de plus j’ai plus de 50 ans !
    Aucune chance !

    Bravo pour le CV anonyme : Je n’indiques pas mon nom, ni mon age, ni mon adresse, ni les expériences que j’ai eu il y a près de 30 années !

    Résultat positif : j’ai un entretien.
    Je me déguise alors en homme, et pour cet entretien porte un masque de carnaval en plastique (ex : celui de Jean Sarkozy).
    J’ai alors toutes mes chances au cours de l’entretien, surtout si je leur dit que j’habites dans un quartier huppé de Neuilly !

    Manque de pot : Le DRH voyant un CV sans nom a trouvé que je cachais quelque chose et l’a directement jeté dans la poubelle sans le lire !!!

23 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.