Fermer
menu
  • Gestion de carrière
  • Reconversion

Le compte personnel de formation (CPF) est désormais crédité en euros

576 000 formations ont été financées en 2017 via le compte de formation (CPF). C’est bien mais encore trop peu comparé aux 20 millions de salariés du secteur privé. Muriel Pénicaud, ministre du Travail, souhaite augmenter significativement le nombre de salariés qui se forment. C’est pourquoi le compte personnel de formation s’alimente désormais en euros. Objectif ? Rendre plus lisible le droit à la formation des salariés.

Le CPF est ouvert aux salariés depuis 2015 et 2018 aux travailleurs indépendants. Jusqu’à présent, un salarié à temps plein obtenait 24 heures sur son CPF par année de travail, jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures. À partir de là, il ne touchait plus que 12 heures par année de travail, dans la limite d’un plafond total de 150 heures. Pour les salariés non-qualifiés, c’était 48 heures par année de travail jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 400 heures, qui constituait un plafond. Depuis le 1er janvier, ce sont désormais 500 euros par an, dans la limite de 5 000 euros  qui sont disponibles pour un salarié à temps complet. En cas de durée de travail moins importante le montant est proratisé. Les travailleurs indépendants disposent des mêmes droits pour une année complète d’activité.

Des droits plus importants pour les moins qualifiés

Les salariés les moins qualifiés (niveau inférieur à CAP-BEP) bénéficient de droits plus importants et cumulent 800 euros par an pour atteindre 8 000 euros maximum.

L’uniformisation grâce à un barème fixe

Alors concrètement qu’est-ce que cela change ? Jusqu’à présent le système en heures nécessitait une conversion en argent qui devait être effectuée par l’un des 20 organismes paritaires collecteurs (OPCA). Mais chaque organisme avait son propre barème qui pouvait varier. La transformation des heures en euros vient uniformiser les choses avec un barème fixe.  toutes les formations menant à une certification professionnelle reconnue, c’est-à-dire répertoriée au sein du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pourront être éligibles au compte personnel de formation. Par ailleurs, le permis B, le permis poids lourd, ainsi que les bilans de compétences et les bilans de validation des acquis de l’expérience (VAE) pourront être financés via le CPF.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.