Fermer
menu

Le CNE ne fait pas recette

Le Contrat Nouvelles Embauches (CNE) peine à trouver sa place. Ni CDI, ni CDD, il est très souvent rompu par l’employeur ou l’employé avant la fin de la période d’essai de deux ans.

La Dares (service statistique du ministère de l’Emploi) vient de publier une nouvelle étude sur le CNE réalisée à la fin de l’année 2006. En attendant un bilan définitif au bout de deux ans d’utilisation, les résultats de l’enquête de la Dares ne plaident pas forcément en faveur de ce nouveau contrat. Ainsi, au bout d’un an, un CNE sur deux a été rompu. L’initiative de la rupture du contrat est partagée entre les employés et les employeurs : un CNE sur quatre a ainsi démissionné au bout de douze mois, quand un sur quatre a été rompu par l’entreprise. La Dares précise que son enquête ne permet pas de mesurer précisément les effets nets du CNE sur l’emploi. Mais si 8% des entreprises qui ont recruté un CNE affirment que sans ce nouveau contrat, elles n’auraient pas embauché, l’effet d’aubaine ne semble pas générer d’emplois durables. En effet, seulement 1% des CNE débouche sur un CDI au bout de six mois.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.