Fermer
menu

Le bonheur des salariés dépend des managers

SmileycwokkaLe bien-être des salariés est entre les mains des managers ! Selon une étude menée par cinq chercheurs français et québécois, les pratiques managériales des dirigeants ont une influence sur le bien-être des salariés, et si l’on extrapole, sur leur performance. L’étude montre que les employés sont ainsi plus heureux lorsqu’ils sont autonomes, se sentent compétents et proches de leurs collègues. Le management old school n’a semble-t-il résolument plus sa place.

Les quatre professeurs de l’Université François Rabelais de Tours – Nicolas Gillet, Evelyne Fouquereau, Paul Brunault et Philippe Colombat – et le chercheur québécois Jacques Forest ont ainsi démontré que le style de leadership a un impact sur plusieurs facteurs déterminants pour le bien-être des salariés ou sur leur mal-être. Pour trouver ces résultats, ils ont mené deux enquêtes sur la perception que des employés de PME (468 employés) et grandes entreprises françaises (650 employés) avaient du soutien de leur entreprise et de la liberté dont ils disposaient.

3 besoins à satisfaire
Deux variables ont été prises en compte : « le soutien organisationnel perçu » pour lequel chaque salarié est considéré comme un individu à part entière et l’on se préoccupe de son bien-être ; et la seconde considère les comportements soutenant l’autonomie du salarié, ce qui consiste à essayer d’impliquer le salarié dans la prise de décision et à lui laisser un maximum d’autonomie. Ainsi, les deux études montrent que le fait de se sentir autonomes, compétents et proches de leurs collègues a une incidence sur le bien-être des salariés. Et ces besoins ne sont la préoccupation de la seule Génération Y, puisque l’enquête a été menée auprès d’un peu plus de 1000 salariés âgés de 18 à 60 ans.

Nous avons posé quelques questions à Nicolas Gillet, l’un des auteurs de l’étude…

Pourquoi avoir mené une telle étude ?
L’équipe de recherche de l’Université de Tours est spécialisée en psychologie du travail, sur deux thèmes principaux : la motivation au travail et les déterminants managériaux de la qualité de vie au travail. Aujourd’hui, il y a une forte demande des organisations qui souhaitent améliorer les pratiques visant à renforcer la qualité de vie au travail des salariés. Pendant un temps, la psychologie au travail était très axée sur la maladie et les entreprises faisaient en sorte que les salariés aillent le moins mal possible. Aujourd’hui, on se rend compte qu’un salarié peut être épanoui sur son lieu de travail et ainsi être plus performant. L’idée est d’identifier les pratiques managériales qui permettent de renforcer la qualité de vie au travail des salariés.

Avez-vous établi un lien direct entre bien-être et performance ?
Un lien direct, non. La seule variable que nous avons prise en considération dans notre étude est le bien-être des salariés. Nous n’avons pas fait de mesure de performance. Par contre, de nombreuses études scientifiques montrent que lorsqu’un salarié ressent du bien-être il est effectivement plus performant sur son lieu de travail. Aussi, si l’on venait à extrapoler, on peut donc penser que puisque les pratiques managériales ont une influence sur le bien-être des salariés, et que des études montrent que le bien-être des salariés a un impact sur la performance, le style de leadership a un impact sur la performance des salariés.

Quel est le portrait-type du manager modèle ?
C’est un manager qui se soucie du bien-être de chacun de ses collaborateurs et qui laisse une certaine marge de manoeuvre à ses salariés. Il doit être capable de leur donner un cadre, des objectifs, tout en laissant une latitude au salarié pour que celui-ci mène à bien ses missions. Le management basé sur une surveillance quasi-quotidienne des tâches du salarié, ce qu’on appelle plus communément le flicage est quelque chose que l’on ne recommande pas.

Les managers ont-ils bien mesuré l’influence du style de leadership sur le bien-être des salariés ?
Si les bonnes pratiques avaient été mise en place dans toutes les organisations du travail, nos travaux scientifiques n’auraient pas fait autant de buzz selon moi. Ces travaux de recherche amènent un certain nombre de managers à réfléchir à leurs pratiques et leur montre que leur comportement a un impact direct sur le bien-être de leurs salariés.

Source : lesaffaires.com
(Crédit photo Flickr : wokka)

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.