Fermer
menu

La sérendipité, ce concept qui va vous aider dans votre carrière

Savez-vous quel est le point commun entre la pénicilline, le Velcro, les corn-flakes, le nettoyage à sec ou encore le Viagra, le LSD et les rayons X ? Toutes ces inventions sont fortuites, c’est-à-dire qu’elles résultent du hasard, nous apprend le magazine Books. Les Anglais ont un mot pour exprimer cette idée de trouver ce que l’on ne cherche pas : serendipity. On le doit à l’auteur Horace Walpole qui a écrit, au 17ème siècle, le conte « Les aventures des trois princes de Serendip ». Il y raconte comment, alors que des « seigneuries voyageaient, elles faisaient sans cesse des découvertes, par accident et sagacité, de faits qu’elles ne cherchaient pas ». Adopté et traduit par les médias dans les années 50, le terme sérendipité arrivait enfin en France.

À lire également :
La sérendipité ou comment être bon au travail sans le faire exprès

Et alors, me direz-vous ? Qu’est-ce que ce mot vient faire sur un site dédié à l’emploi ? Et bien précisément, il a tout à voir avec le travail. Que ce soit lié à la recherche d’un emploi, à la meilleure façon de faire carrière ou même à son environnement au bureau, la sérendipité est partout. Par exemple, le cabinet de conseil Greenworking expliquait dans une étude sur les bureaux de demain que « l’innovation passe par la sérendipité, c’est-à-dire la transformation des multiples rencontres informelles et imprévues au bureau en de nouvelles idées business. Plus de 80 % des interactions de travail créatrices de valeur surviennent lors ces situations informelles ». Bref, quand vous échangez avec vos collègues, vous êtes peut-être en plein acte créatif. Ne vous reste plus qu’à noter les bonnes idées qui émergent, à en faire part à votre supérieur et – s’il ne s’en empare pas – à faire progresser votre carrière.

Saisir les opportunités

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? La sérendipité sera ce petit coup de pouce du destin qui va vous amener à rencontrer la bonne personne, au bon endroit, au bon moment. Un ami qui entend parler d’un poste qui s’ouvre dans son entreprise, un ancien camarade de classe qui lance sa start-up… Des aides précieuses pour se remettre le pied à l’étrier. A condition d’être ouvert et de saisir sa chance. Car la sérendipité, c’est une attitude à cultiver. Il faut faire preuve de curiosité, de ténacité mais aussi croire en sa bonne étoile. Si vous avez tendance à broyer du noir, pensez à cette étude selon laquelle les personnes qui se considèrent vernies laissent moins souvent filer les opportunités qui s’offrent à elles et entretiennent plus souvent leur réseau…

À lire également :
« Lettre à ceux qui ont momentanément perdu leur emploi »

(istockphoto.com/Altayb)

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.