Fermer
menu

La retraite des mères bientôt réformée ?

MaterniteLe ministre du travail Xavier Darcos l’a annoncé ce matin, il souhaite inclure la réforme des avantages accordées aux mères en matière de retraite dans le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale selon l’AFP. En d’autres termes, il s’agit de réduire les avantages actuels dont disposent les mères qui travaillent.
Actuellement, les femmes salariées du privé ayant élevé des enfants peuvent bénéficier de compensations, c’est à dire d’annuités supplémentaires allant jusqu’à deux ans par enfant, dans le calcul de la durée de cotisation nécessaire à une retraite à taux plein. C’est ce qu’on appelle la Majoration de Durée d’Assurance (MDA).

Au nom du principe d’égalité

Mais juridiquement, le dispositif est contesté. En décembre 2008, la Halde a demandé que les pères élevant leurs enfants puissent également bénéficier de ces années de cotisation « offertes ». Un arrêt de la Cour de cassation du 19 février a depuis repris ces arguments pour accorder la majoration à un père de famille salarié (à écouter sur Europe 1).

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR), dans un rapport publié en décembre dernier sur les droits familiaux et conjugaux, a émis la possibilité de modifier ces majoration de retraites accordées seulement aux femmes. Il s’agit pour le COR de « rénover » la MDA : une durée d’assurance plus courte (un an au lieu de deux) accordée pour l’accouchement ou le congé maternité. Réduction qui amènerait, en contrepartie, à une hausse du montant de la pension des mères, allant de 100 à 500 Euros, une fois la retraite arrivée. A partir du deuxième enfant, la durée de cotisations offerte pourrait être également réduite selon le COR, qui privilégie également un bonus financier. Cette baisse des avantages n’est pas encore d’actualité, mais elle fait partie des possibilités envisagées par Xavier Darcos.

Une réforme contestée

Mais la question d’une retraite à taux plein se pose-t-elle réellement pour les femmes ? En effet, comme le rappelait récemment Marie-Laure Dufrêche, Déléguée générale de l’Association Sauvegarde Retraites, « si on prive les mères de famille de cette bonification de deux années, ce serait vraiment injuste car 66% des femmes, à la fin de leur carrière, n’ont pas le nombre de trimestres suffisants. Elles ne peuvent donc pas avoir une retraite à taux plein ». Car la conséquence d’une suppression de ces années de cotisation « offertes » serait un allongement de la durée de cotisation pour les femmes, donc de travail, pour une retraite mieux rémunérée. Un choix difficile, si choix il y a…

Pour le gouvernement et le COR, il s’agit avant tout de réduire le temps d’éloignement des femmes de l’emploi, et par là même, de réduire les inégalités. Car la maternité pèse lourdement sur la carrière des femmes. Actuellement, à travail égal, le salaire d’une femme est 20 à 25% plus bas que celui d’un homme et sa retraite, jusqu’à 40% plus basse.
Alors tous ces avantages dont bénéficient les femmes en sont-ils réellement ? Créés pour compenser les interruptions de carrière dues aux congés maternité et parentaux, ils sont qualifiés d’inégaux car ils restent l’apanage des mères… La faute sans doute à une dimension familiale encore trop peu prise en considération au sein de l’entreprise et à des valeurs sociétales désuètes.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. sarah
    8 mars 2010 - 22h23

    sa maman a lui doit etre fiere……. on s’arrete de faire des gamins alors et ca sera la fin de l’humanité

  2. feveline
    13 mai 2010 - 10h36

    Je témoigne : maman de 4 enfants en bas âge qui travaille à temps complet parce qu’elle aime son boulot et ses enfants. Elle fait au moins 3 journée en une pour satisfaire tout le monde pendant 8ans, vie maritale, partage des tâches et de l’éducation des enfants à sens unique évidemment. Par essoufflement cause surmenage, enfants stressés, grosse fatigue générale…. culpabilité à sens unique là aussi. Mettre fin à sa carrière pour le bien de tous. Plus de statut dans la société, plus de salaire pour offrir un confort culturel aux enfants, grosse culpabilité là aussi, étouffement de la famille et transparence de la femme qui devient un accessoire lié à la maison. Les enfants ont grandi, ils se débrouillent plutôt bien et madame souhaite reprendre une activité sauf qu’en faisant cela, elle s’aperçoit qu’elle ne vaut plus rien sur le marché, elle a beaucoup perdu et rencontre des difficultés incroyables à trouver un professionnel qui accepterait de prendre le temps de lui donner sa chance……. seule finalement, sans mari, sans enfants, sans travail et dans 15 à peine arrivée à une retraite bien méritée, elle finit en fin de compte SANS RETRAITE !!
    A quand les cotisations systématiques à une caisse de retraite pour les mères et pas forcément pour les épouses ?
    J’espère avoir la chance de retravailler bientôt parce que je ne me vois pas SDF à la fin de ma vie… simplement parce que j’ai pris le risque de mettre quatre enfants au monde !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.