Fermer
menu

La recherche d’emploi, un sport olympique ?

Pour les sportifs de haut niveau, les JO de Sotchi sont le but d’une vie. Des années durant, ils ont travaillé pour monter sur la plus haute marche du podium. Guidés vers ce seul objectif, ils ont développé un moral d’acier et se sont astreints à un entraînement quotidien. Une ascèse dont il peut être bon de s’inspirer pour mener à bien sa recherche d’emploi.

Emploi sport

L’entraînement : travailler les basiques

L’outil principal des sportifs, c’est leur corps. Ils le bichonnent, l’entretiennent et le développent. Mais l’esprit n’est jamais très loin. Leur attitude gagnante n’est pas le fruit du hasard, elle est même une des clés principales de leur réussite. Pour le chercheur d’emploi, corps et esprit sont également importants.

Le chômeur doit ainsi s’imposer un rythme et ne pas se laisser distancer par l’oisiveté. Son meilleur atout : un réveil matin efficace et de la méthode. Quitte à reprendre les bases. Quel est votre parcours professionnel ? Quelle est la réalité du marché dans votre secteur ? Souhaitez-vous continuer dans cette voie ? En changer ? Sans une vision claire de votre projet, il sera difficile de vous projeter efficacement dans votre recherche d’emploi sans vous sentir pris au dépourvu.

La préparation mentale : visualiser l’objectif

Une chose après l’autre : avant de postuler à tout va, il vous faudra donc savoir très précisément ce que vous souhaitez. Dans un premier temps, refaites l’historique de votre vie professionnelle. Quelles actions avez-vous menées au cours de vos différentes expériences professionnelles ? Vous avez rencontré des difficultés ? Lesquelles ? A contrario, listez toutes vos réussites et vos points forts. De la même façon, ayez un regard objectif sur vos actions personnelles. Vous êtes engagé dans une association par exemple, voyez les actions qui peuvent être valorisables professionnellement.

Cet aspect est très important, il vous permettra d’avoir un discours cohérent et de gagner en confiance lors des entretiens d’embauche. Cela vous permettra aussi de postuler à des emplois auxquels vous n’auriez pas nécessairement pensé.

L’échauffement : dresser son profil professionnel

Autonome, ponctuel, organisé, créatif ? Essayez de vous connaître le plus précisément possible. Pour cela, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos actuels ou anciens collègues, voire votre entourage. Ils vous ont côtoyé, ils sont les plus à même de vous renvoyer un portrait réaliste. De la même façon, imaginez votre carrière idéale. Vous voulez encadrer du personnel ? Mais souhaitez-vous réellement assumer cette responsabilité ?

Une fois ce portrait réalisé, il est temps de prendre le pouls du marché de l’emploi. Si vous êtes en recherche d’emploi alors que votre domaine professionnel semble bouché, vers quel autre secteur pourriez-vous vous imaginer travailler ? Certains métiers émergents pourraient aussi constituer une issue de sortie intéressante et vous permettre de trouver un emploi plus rapidement.

Le match : il est temps de postuler !

Une fois que vous aurez bien maîtrisé ces bases, il est temps de vous lancer à proprement parler dans la recherche d’emploi. Mais là encore, une bonne dose d’organisation est nécessaire. Certains outils sont désormais indispensables pour mener à bien cette phase : ordinateur, téléphone, connexion Internet, imprimante. A défaut, vous pourrez les trouver par exemple dans une agence Pôle Emploi.

Il faut également vous fixer des objectifs réalistes. Rien ne sert de postuler à 10 offres le même jour et de tout abandonner pendant 3 semaines ensuite. L’effort ne paie que s’il est entretenu sur la durée. Si vous repérez plusieurs offres qui vous intéressent, prenez le temps de bien toutes les lire, quitte à y répondre tout au long de la semaine. Décortiquez-les pour bien comprendre les attentes des recruteurs et adaptez votre CV et votre lettre de motivation à chaque annonce. Le but : montrer que vous êtes le meilleur candidat pour cet emploi. Vous menez votre veille tous les jours, mais aucune offre ne correspond à votre profil ? Poursuivez vos efforts ! Faites un retour régulier sur vos compétences, vos attentes et consolidez vos bases. Si vous n’obtenez pas de réponses à vos candidatures, reprenez l’offre d’emploi et cherchez à comprendre ce qui a pu manquer dans votre réponse.

Après l’effort : reposez-vous !

On le sait : pour une personne au chômage, cette phase peut-être particulièrement douloureuse à vivre. Autant vous devrez être en permanence sur le qui-vive, prêt à postuler, autant vous devrez apprendre à vous relaxer et vous accorder des moments de détente. Après un marathon, on ne court pas le lendemain à nouveau 42km.

Oui, la recherche d’un emploi est un sport. Justement, conservez une activité physique est aussi le meilleur moyen de rester en forme au quotidien et d’éviter des périodes de déprime. Vous générerez des endorphines, des molécules qui jouent directement sur votre bien-être. De la même façon, les sportifs ont une alimentation très suivie. Vous devrez vous en inspirer. Une alimentation saine joue sur le moral. La cuisine pourrait devenir une seconde passion et pratiquer une activité personnelle permet dans tous les cas de se sentir épanoui. A vous de jouer !

Lire aussi :
Chômage longue durée #1 : un job à plein temps
Chômage longue durée #2 : la perte de confiance, passage obligé

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.