Fermer
menu

« I need a job ! », le CV au pied du mur

IneedajobSur un mur de Paris, une silhouette en noir et blanc tient cette pancarte : « I Need a job » (« J’ai besoin d’un job »). « Derrière ce panneau peut se cacher tout type de personne : jeune ou âgée, blanc ou noir, ouvrier ou cadre… » Cette candidature mystérieuse, c’est celle d’Erwann, un chef de projet en communication / marketing à la recherche d’un emploi, diplômé d’un BTS Communication des entreprises et d’un DESS Marketing. « Sur un marché de l’emploi saturé » et après « deux mois et 500 candidatures », Erwann a décidé de changé de méthode, d’être visible… Il prépare alors SA campagne de communication. Et quoi de mieux que de s’afficher un peu partout dans les rues de Paris ?

PPour son opération de street marketing, Erwann a fait les choses en grand. Il fallait être à la mesure de la capitale parisienne. Entouré de cinq comparses, il a découpé, peint, collé, et dispersé ses affiches aux quatre coins de Paris. L’objectif est simple : mettre en avant ses compétences, c’est-à-dire « son aptitude à communiquer » quel que soit le support..

Derrière chaque passant se cache peut-être un recruteur potentiel explique Erwann sur son blog, alors il ne lésine pas sur les moyens. Il s’affiche sauvagement mais sans violence, à la vue de tous, dans le métro, les escaliers, sur les trottoirs, place de Clichy, Saint Lazare, Bastille, République, Châtelet … Comme en témoigne le reportage photo de son expédition nocturne faite dans la nuit du 17 janvier dernier. Une jolie performance-commando visuelle qui n’a pas encore eu l’effet escompté explique les Inrocks, qui l’ont interviewé. Mais l’effort mérite qu’on s’y attarde, surtout quand le candidat se montre si créatif, non ? Bonne chance à lui !

Ineedajobsaintlazare Ineedajobchateaudin Ineedajobtrottoir Ineedajobclichy

Visitez le blog d’Erwann

  • Lire l’article « Chômeur en tête d’affiche » sur lesinrocks.com

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. drey
    26 janvier 2010 - 20h57

    bof, vraiment, sa démarche ne me donnerait pas envie de l’embaucher : il ne met en avant aucun argument hormis la nécessité (qui est la même pour tous ceci dit en passant),
    et ne brille pas par la qualité et l’inventivité de sa campagne… au contraire, il délaisse le potentiel de certains médias sur lesquels il faut être en ce moment (ce me semble).
    Je ne sais pas comment considérer une telle démarche, qui me semble plus relever du harcèlement ou de l’art contemporain que dans la valorisation d’un profil…

  2. Sébastien.M
    27 janvier 2010 - 6h55

    Son initiative est particulièrement représentative de la situation de millions de personnes en France.

    Etre compétent, inventif, créatif, motivé, fédérateur ne suffit plus à trouver un emploi.

    Comme Yannick Miel qui s’était affiché en homme sandwich sur le Parvis de la Défense en février 2009, espérons qu’il décrochera un CDI.

    Je suis étonné que les patrons de PME ne soient pas plus attirés par ses profils qui montrent leur talent avec des outils répondants aux exigences budgétaires des entreprises : quelques euros.

    Quand les entreprises recruteront davantage sur les compétences que sur le milieu social ou les relations, la performance et la croissance seront à nouveau au rendez-vous.

    Bon courage à ce bonhomme.

  3. Pénélope
    3 mars 2011 - 18h04

    Gonflé et désespéré !

    Bravo quand même…il faut oser !

    OSONS !

    …oui mais à quel prix ?!
    S’afficher et se vendre pour pouvoir JUSTE TRAVAILLER !
    Certes, dans la comm’, çà passe …et encore !!…mais ailleurs ??? J’en doute !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.