Fermer
menu

La prévention du stress accroît la productivité

LestempsmodernesLes entreprises ont tout à gagner à prévenir le stress de leurs employés, en particulier une meilleure performance. L’étude Swing pilotée par Promotion Santé Suisse et l’Association Suisse d’Assurances s’est penchée sur la gestion du stress dans huit grandes entreprises pendant deux ans et demi. Elle conclut qu’une intervention systématique sur le stress des salariés augmente leur productivité et réduit les absences. Les mesures de prévention ont en effet un impact positif évident pour un travailleur sur quatre…

Un stress qui coûte à tous
En Suisse, un travailleur sur trois souffre du stress au travail. Les plus stressés sont sans surprise les travailleurs obligés de tenir des délais ou travaillant à un rythme élevé. Mais la perception du stress par les employés est également liée à l’insatisfaction des conditions de travail, de leur hiérarchie et aux problèmes de santé qu’ils rencontrent au travail. Les employés dont le niveau de stress est élevé sont jusqu’à 10% moins productifs que les autres. Pour l’entreprise, cela a un coût : 8000 francs suisses (CHF) par an soit environ 6500 €. L’intervention dans le cadre de Swing a permis une diminution de 1,7 jour par an et par employé sur le nombre d’absence chez les plus stressés, soit une économie annuelle d’environ 500 € par salarié.

Le double effet de la gestion du stress
Pour le salarié comme pour l’entreprise, la gestion du stress a un impact positif. Sur les 5000 collaborateurs qui ont expérimenté les mesures menées dans le cadre de Swing, 25% se disent « nettement moins stressés ». L’impact du stress est tel sur certains salariés que 20% d’entre eux seraient disposés à accepter une baisse de salaire de 430 € contre moins de stress… Et si la prévention du stress a un coût, estimé à 620 € sur deux ans et demi par salarié dans le cadre de l’étude soit environ 20 €/mois. Les entreprises peuvent donc réaliser un retour sur investissement après 5 ans maximum.

Des mesures, oui, mais…
Après une analyse préalable, la formation des cadres, la réflexion en équipe sur la situation de stress et la mise en place de cours individuels sur le management du stress se sont avérées plutôt efficaces dans le cadre de Swing. En Europe, 20% des salariés « estiment que leur santé est affectée par des problèmes de stress au travail » selon l’INRS. Et le phénomène touche tous les secteurs d’activité. En France, de grandes entreprises comme Renault et France Télécom disent avoir pris les choses en main après la vague de suicides. Mais ils existent encore de fortes disparités entre les entreprises en matière de prévention, et les grands groupes ont tendance à reporter leur stress sur leurs sous-traitants…

(Photo : Charlie Chaplin dans « Les Temps Modernes »)

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.