Fermer
menu

L’inégalité au travail jouée d’avance

Csi reportL’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle serait beaucoup plus difficile à maintenir pour les femmes que pour les hommes selon le rapport « Décision en matière de travail » de la Confédération Syndicale Internationale (CSI), publié à l’occasion de la Journée Internationale des Nations Unies pour les Droits de la femme du 8 mars 2010. L’enquête réalisée dans de 43 pays s’est penchée sur les facteurs influençant les décisions des femmes du monde entier en matière de travail.

Pourquoi les possibilités d’emploi offertes aux femmes sont-elles plus limitées que celles des hommes ? Quelles sont les contraintes qui pèsent sur la prise de décision des femmes en matière de carrière ? En tentant de répondre à ces questions, le CSI a voulu remonter à la source des inégalités hommes-femmes au travail. Selon le rapport, même si « globalement, il existe des cadres juridiques permettant aux femmes de prendre leurs décisions en matière de travail et de leur apporter un appui dans l’emploi », les femmes ne jouissent toujours pas des mêmes possibilités que les hommes en matière d’emploi.

Une cascade de conséquences

Les inégalités dans la répartition des tâches familiales et ménagères, qui incombent en majorité aux femmes, sont profondément ancrées dans les moeurs et les croyances. Menworking2Cette mauvaise répartition a une forte incidence sur leurs modalités d’emploi. Elles sont plus nombreuses à déclarer avoir des difficultés à concilier vie personnelle et vie professionnelle, et contrairement aux femmes sans enfant et aux hommes, les mères de famille exercent plus souvent un temps partiel. Sans surprise, la majorité des sondées est donc assez négative quant à ses possibilités d’évolution.

Conséquence directe de tout cela : dans 43 pays étudiés, les femmes touchent en moyenne 68% du salaire des hommes pour la même qualification. Cette ségrégation professionnelle les amène à être souvent plus surqualifiées que les hommes pour le poste qu’elles occupent. Pourtant, selon l’étude, elles ont globalement les mêmes aspirations que les hommes en matière de carrière.

Un phénomène aggravé par la crise

Et c’est là tout le coeur du problème : dans de nombreux pays, les femmes ne sont pas en mesure de prendre leurs décisions en matière d’emploi sur la même base que les hommes. En d’autres termes, elles n’ont pas les mêmes possibilités de choix. Phénomène qui s’est aggravé depuis le début de la crise selon Guy Ryder, secrétaire général de la CSI, qui déclarait récemment : « tous les ménages de la planète sont gravement touchés par les conséquences de la crise mondiale de l’emploi, accentuant le poids que les inégalités sociales font peser sur les épaules des femmes ».

A ce jour, seulement dix-huit pays ont ratifié la convention n°183 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur la protection de la maternité et pour améliorer les législations et les pratiques nationales en matière d’égalité de rémunération et d’équilibre entre la vie de famille et les obligations professionnelles…

Voir le rapport sur le site du CSI.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. mar
    18 mars 2010 - 12h25

    la France n’a toujours pas ratifié cette convention et on se dit le pays de l’égalité !

  2. FmR
    18 mars 2010 - 12h27

    Oui en France on dit beaucoup de choses sur les droits de l’homme (et de la femme), on parle beaucoup mais concrètement au niveau des actes il ne se passe pas grand chose.

  3. concierge durable
    18 juin 2010 - 18h45

    Pour soulager les femmes, qui sont encore et malheureusement celles qui gèrent la recherche de nounou, de crèches – le recrutement de l’aide ménagère – les retouches des vêtements de la famille ou le pressing – l’organisation des loisirs – comment nourrir sainement sa famille sans que cela ne prenne trop de temps, etc….
    il faut suggérer à votre employeur de vous offrir l’accès à une conciergerie d’entreprise.

    Avec tous les services qui seront apportés directement sur votre lieu de travail, vous n’aurez plus à courir après le bureau et vous pourrez vous concentrer sur votre travail et après sur vos enfants (et enfin sur vous) puisque quelqu’un sera chargé de vous trouver le jardinier, la nounou, l’aide ménagère, l’architecte, la décoratrice, les meilleurs paniers de paysans locaux….
    ouf ! respirez.
    Si en plus tous ce bien-être peut être apporté dans le respect du développement durable…ce serait le bonheur non ?

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.