Fermer
menu

L’aménagement des bureaux peut nuire à la santé

« Le travail c’est la santé » ? Pas toujours malheureusement. Les sources de maladies, de mal-être et de stress sont nombreuses en entreprise. La principale est sans doute liée aux conditions de travail et, en premier lieu, à l’aménagement des bureaux.

EnqueteBureaux

Trop de bruit dans les bureaux
L’enquête SBiB, réalisée en Suisse, permet de dresser les principales causes de pollution de l’espace de travail. Et elles sont nombreuses, tout comme les symptômes. D’après cette enquête, consultable sur le site du secrétariat d’Etat suisse à l’économie, le premier facteur environnemental qui porte atteinte à la santé dans un cadre professionnel est tout simplement « le bruit dans la pièce », notamment les conversations, les téléphones et les appareils comme les imprimantes. Mais les salariés interrogés dans le cadre de cette étude citent également l’air vicié, la température trop élevée ou les variations de températures à l’origine de problèmes de santé.

Trop d’interruptions du travail… et d’absences
Autre problème fréquemment dénoncé par les salariés : les interruptions incessantes tout au long de la journée. « L’interruption de la continuité du travail par des personnes qui s’adressent à vous pendant le travail », les coups de téléphones, le passage d’autres personnes dans les bureaux ou les conversations sont des éléments très perturbants. En moyenne au travail, selon une autre étude, on est en effet dérangé environ toutes les 12 minutes.
Et évidemment, plus il y a de personnes dans votre bureau, plus le bruit et les sources d’interruptions se multiplient. Ce n’est pas nouveau : l’open space est un enfer pour les salariés et leur santé.
Tout cela a évidemment des conséquences sur la santé avec des symptômes facilement identifiables comme pour le burnout. Fatigue, problèmes de sommeil, maux de tête, démangeaisons, irritation des yeux, troubles musculosquelettiques… Et la suite logique ce sont bien sûr des absences à répétition et des arrêts maladie.

Des bureaux plus petits et mieux aérés

EnqueteBureaux2En conclusion l’enquête recommande de prendre beaucoup plus en compte l’aménagement de l’espace et des bureaux. Les chercheurs ont en effet « moins relevé de situations problématiques dans les petits bureaux que dans les grands ». Surtout au niveau du bruit et de la qualité de l’air. « Dans les locaux de grandes dimensions, il faut prêter une attention particulière à l’acoustique. Il faut réduire le bruit des conversations et des appareils dans les locaux par des éléments absorbant le bruit. On peut atténuer le problème en prévoyant un nombre suffisant de places de travail tranquilles ou d’endroits où se retirer » conseille l’enquête SBiB.
C’est d’ailleurs dans l’intérêt des entreprises conclut l’enquête : « Il serait donc souhaitable, dans l’esprit du développement durable, que les entreprises ne tiennent pas seulement compte à l’avenir des coûts de surface par poste de travail (…), mais qu’elles y intègrent aussi les coûts indirects, induits par les conditions environnementales négatives qui entravent la productivité et génèrent des absences »

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.