Fermer
menu

Out of office, le paradis du coworking

Knol a imaginé un espace de travail flexible de 300m² dans le centre-ville d'Eindhoven.
Pour aller dans le jardin d'Out of Office, suivez le lapin blanc...
On peut travailler partout et dans toutes les positions, comme à la maison.
Le lieu est devenu le plus prisé des coworkers de la ville.
Le coffice, mélange de coffee et d'office, un lieu mixte symbole d'une révolution des espaces de travail.
Le bureau imaginé par Knol est particulièrement adapté au travail collaboratif.
Avant-après : au bout d'un mois le lieu de travail coloré est devenu un open space gris.
Les coworkers ont eu du mal à retrouver un univers de travail plus classique et cloisonné...
Les volontaires qui ont participé à l'expérience ont tout de même avoué être plus productifs dans cette configuration...
Fini de rigoler, sur le mur du fond un Big Brother virtuel surveille les travailleurs !

Le studio de design Knol a inauguré au mois d’avril un espace de coworking étonnant. Baptisé « Out of office » et situé dans le centre d’Eindhoven aux Pays-Bas, il est devenu en 15 jours seulement le lieu le plus prisé des travailleurs nomades de la ville. Il faut dire que la célèbre marque de design basée à Amsterdam a lancé une expérimentation étonnante autour de cet espace de travail complètement flexible.

Out-of-Office-lit

Un mélange entre domicile et bureau

Out of office c’est au départ un environnement de travail très coloré. Un bureau-maison mélangeant allègrement les ambiances « comme chez soi » avec celles d’un poste de travail. Même la cafétéria est pensée comme un lieu mixte, un « coffice » (un mot valise formé des termes anglais « coffee » et « office »). Le lieu de 300m², aménagé dans une ancienne usine Philips, reprend d’ailleurs les codes d’un logement avec une chambre à coucher et son lit bien confortable, une cuisine, un jardin (et son lapin blanc), un séjour et une bibliothèque. Différents lieux où chacun peut choisir comment travailler, en solo ou en mode collabo. Out-of-office-livingroom

« Sommes-nous esclaves de notre liberté de choix » ?

Mais là où le projet va plus loin, c’est qu’il pose des questions intéressantes sur la révolution des espaces de travail. En particulier sur le mélange entre vie professionnelle et vie personnelle. Le fameux phénomène du « blurring », l’effacement progressif de la frontière entre les différentes facettes de notre vie. « Est-ce que nous ne sommes pas en train de devenir esclaves de notre propre liberté de choix ? » s’interroge Celine de Waal du studio Knol. « Désormais, nous ne sommes plus capables de nous déconnecter »Out-of-office-bedroom

Une expérience de transformation en open space

Pour illustrer de manière plus nette la notion de liberté apportée par la flexibilité des espaces de travail, Knol s’est associé avec le musée d’art moderne de la ville, le MU, pour créer une sorte de happening artistique. Pendant un mois, Out of office s’est radicalement transformé pour passer d’un univers coloré et collaboratif à un open space cloisonné et gris. Avec en prime, sur un écran géant, une espèce de big brother qui intime aux coworkers de travailler en silence. Une expérience par forcément bien vécue par les volontaires qui ont tout de même avoué être plus productifs dans cet open space silencieux que dans leur paradis perdu. A méditer ! Open-space-outofoffice-KNOL KNOL-cubicles2 KNOL-BigBrother A visiter également en vidéo (pour les néerlandophones) :

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Manon
    25 juillet 2014 - 8h19

    Les photos parlent d’elles-mêmes, on « travaille en toute liberté ».
    Avec le nombre croissant de freelances, ce projet connaîtra très certainement un grand succès.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.