Fermer
menu

Seniors, comment travailler avec les jeunes ?

jeunes-diplomes

« Vieux ! Comment échanger et travailler avec les jeunes ? ».Un titre plutôt déconcertant choisi par l’agence A CONSEIL, spécialisée en conseil en communication interne et sociale, éditing,pour son portait des attentes et des revendication des 20-26 ans prêts à entrer dans le monde du travail. 350 étudiants ont été interrogés pour cette enquête. Et quand ils s’expriment librement sur le sujet, les volontés de changement des « jeunes » sont précises. Qu’est-ce qui les motive ? Qu’attendent-ils de leur premier emploi ? Comment conçoivent-ils leur vie professionnelle ? Les millenials ont des idées déjà bien définie. 

Règle n° 1 : la bonne ambiance de travail

Ce n’est un secret pour personne, la bonne ambiance s’impose comme LE facteur majeur de la motivation pour 82,5% des jeunes. Loin des clichés sur l’oisiveté des jeunes dip’, ces derniers sont près de 80% à souhaiter s’alimenter de défis à relever au sein d’une mission globale qui doit prendre sens pour eux. Ainsi, plus d’un jeune sur deux (59%) considère l’intérêt des missions comme déterminant au moment de choisir un emploi.

Et pour que l’alchimie fonctionne, halte à la bureaucratie et aux validations tatillonnes ! Avec eux, un fonctionnement agile deviendrait presque une norme, sans omettre de prévoir un peu (beaucoup ?) de place « pour le fun » comme le conseille l’agence.

agilité-et-bonne-ambiance

Règle n°2 : reconnaissance et salaire décent

Ils ont beau être jeunes et peu expérimentés, ils sont plus de la moitié (55%) à souhaiter être bien reconnus dans leur travail, avec des responsabilités à assumer. Pour l’agence A Conseil, la reconnaissance de leur contribution est dans leur activité professionnelle ce que le selfie est dans leur vie personnelle : ils ont l’habitude de se voir et veulent pouvoir partager les appréciations qui les concernent.

reconnaissance-et-salaire

Le salaire est également un moyen d’être reconnus. Pour 63% des jeunes, le premier emploi est un moyen d’accéder à une autonomie financière plus qu’un appât du gain.

Règle n°3 : valeurs, éthique et équilibre vie pro/vie perso

Ne jamais négliger leurs valeurs est le troisième point sur lequel les jeunes sont d’accord. S’ils sont 92% à vouloir intégrer une entreprise dont l’éthique correspond à leur vision du monde, ils sont tous unanimes sur le fait que leur futur employeur a un rôle social à jouer (99%).

Ils privilégient donc les entreprises où la coopération est de mise, où la RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) n’est pas éludée, et où les plus expérimentés auront à cœur de les faire grandir. Ils sont Avec une hypothèse : plus leur vie personnelle est riche et moins il y a de barrières avec la vie pro, plus leur dynamisme sera présent au travail

valeurs-et-partage

Règle n°4 : communication et échange avec les supérieurs

Les qualités humaines sont recherchées par 80,5% des jeunes chez un supérieur hiérarchique, devant sa capacité à coordonner 44,5%. En plébiscitant des structures de 10 à 500 personnes, la moitié des 20-26 ans préfèrent une boîte dans laquelle ils ne seront pas noyés dans la masse, et où leur entourage professionnel fera preuve de qualités relationnelles.

communication

Et pour la communication, l’enquête montre que les nouveaux outils de communication digitale ne remplacent pas les indispensables rencontres pour 78% des jeunes. Sortis du numérique, il leur faut de vraies rencontres, de véritables appuis.

Règle n°5 : appétence digitale et envie de bouger

Fini le temps où l’emploi à vie était une évidence. Aujourd’hui, un emploi stable n’est un enjeu que pour 26,1% des interrogés et près de la moitié souhaite surtout des perspectives d’évolution au sein de leur emploi. Par ailleurs, si l’occasion leur en était offerte, la très grande majorité, 85%, partiraient travailler à l’étranger.

A noter aussi que pour recruter cette jeunesse attachée à l’image, la marque employeur ainsi que la première rencontre devront faire l’objet d’une attention particulière. Nés avec les réseaux sociaux, il leur semble évident de dupliquer le modèle avec des « Facebook internes » à l’entreprise (Yammer, BlueKiwi, etc.).

réseaux-sociaux

Quant à savoir pour quelles raisons ils refuseraient un poste, les réponses sont nombreuses :

verbatim

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Szamveber
    11 juillet 2016 - 19h35

    En fait c’est exactement la même chose que nous qui sommes appelés senior a 45-50 ans !!!

    Tant que notre âme n’a pas vieilli, gardons nos valeurs et travaillons avec eux !

    Ça paraît tellement évident …. Je suis une vieille jeune et fière de l’être !!!

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.