Fermer
menu

Jeunes Diplômés, ne négligez pas le savoir-être

SavoiretrePour décrocher le poste de vos rêves, tous les détails comptent. Quand on vient juste d’obtenir son diplôme, le savoir-faire acquis durant les études et les stages reste à éprouver en entreprise. Et la rubrique expérience professionnelle du CV est encore un vaste chantier. Que reste-t-il alors à mettre en avant pour séduire les recruteurs ? Votre personnalité et votre savoir-être. A condition de pas envoyer de mauvais messages pendant l’entretien.

  • Conseil 1. Rassurez le recruteur. Une entreprise qui souhaite recruter un jeune à la sortie de ses études fait toujours un pari sur l’avenir. Et qui dit pari, dit risque. Mettez-vous un moment dans la tête d’un recruteur : pendant l’entretien il va essayer de sonder votre motivation pour savoir si vous allez rester au-delà de la période d’essai. Il va aussi « jauger » votre personnalité en se posant des questions simples. « Ce candidat va-t-il s’intégrer facilement à l’équipe ? », « quel est son potentiel à long terme ? », « quel sera son comportement face à des problèmes ? ». Sur tous ces points, il faut le rassurer, en valorisant vos capacités d’adaptation, d’apprentissage.

 

  • Conseil 2. Adhérez aux valeurs de l’entreprise. Normalement vous avez ciblé une entreprise et un poste qui vous correspondent. Vous vous êtes aussi renseignés sur la culture de la boite avant de postuler. Portez une attention toute particulière aux valeurs prônées par l’entreprise. Elles sont toujours positives, peuvent paraître un peu « bateau » (« esprit d’équipe », « sens du client », « innovation », « honnêteté », « proximité », etc.), mais la combinaison de ces 4 ou 5 mots-clés forme en fait le logiciel corporate qui permet de faire travailler toutes les équipes dans le même sens. Les recruteurs seront attentifs au fait que vous ayez déjà identifié ces modes de fonctionnement interne et, surtout, que vous êtes prêts à les mettre en application dans votre travail.

 

  • Conseil 3. Respectez les codes. En entreprise il existe des règles, des codes à respecter. C’est sur ce point que l’inexpérience des jeunes diplômés pêche le plus. A moins d’avoir fait beaucoup de stages, ou suivi des études en alternance, votre connaissance de la vie en entreprise est assez sommaire. Pour savoir si vous êtes un animal « sociable », le recruteur va se baser sur ce qu’il voit concrètement avant, pendant et après l’entretien. C’est pourquoi les premiers échanges téléphoniques ne doivent pas être pris à la légère. La première rencontre aussi. Le minimum c’est d’être ponctuel, poli, respectueux des usages de la vie en société. Ça peut paraître évident, mais beaucoup de jeunes candidats sont écartés d’un poste, tout simplement parce que leur comportement n’était pas adapté en entretien. Eh oui, comme disait Pétrone, « totus mundus agit histrionem » (« le monde entier est un théâtre »).

 

  • Conseil 4. Hobbies : le petit plus qui peut faire la différence. Votre CV n’est pas très rempli. Pour le recruteur, que reste-t-il à se mettre sous la dent ? La rubrique « Hobbies » (ou « loisirs », « passions », comme vous voudrez). Non pas qu’il s’intéresse à votre vie extra-professionnelle, mais tout simplement parce que cette partie du curriculum permet d’en savoir plus sur vous. Un engagement associatif, la pratique d’un sport autre que « natation », « randonnée » ou « jogging », une passion pour la littérature russe du 19ème, plutôt que la banale mention « j’aime la lecture », méritent d’être mentionnés. Marquez votre différence !
  • Conseil 5. Soyez réaliste. C’est sans doute le conseil le plus précieux. Vous êtes jeune, diplômé(e), vous sentez bon le sable chaud. OK. Mais ce n’est pas une raison pour demander la lune. Renseignez-vous avant de donner des prétentions salariales délirantes, largement au-dessus du marché. Visez un poste à votre portée. Par exemple, si vous êtes informaticien, ce n’est pas la peine d’espérer être chef de projet dès la sortie de l’école, aussi prestigieuse soit-elle. Les postes à responsabilités de ce genre s’ouvrent aux candidats qui ont « de la bouteille », pas aux débutants. Même chose si vous voulez bosser dans la com’, postuler dès le début à des emplois de DirCom’ ou de Responsable de communication vous décrédibilise. Certes, selon Corneille (le dramaturge, pas le chanteur), « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années », mais la patience est aussi une preuve de maturité.

Participez à notre débat du mois consacré à l’insertion des jeunes diplômés en réagissant sur le blog du Modérateur ou sur notre page Facebook.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. ThibaudBrunet
    19 mars 2012 - 10h16

    Bonjour,

    Des conseils toujours bons à rappeler pour les jeunes diplômés, comme les codes et les valeurs qui sont vraiment réels et très importants pour les entreprises. Par contre, un jeune diplômé IT aura quand même la possibilité de trouver un 1er job de « Chef de projet junior » en fonction de ses expériences et son école, car ce sont des postes qui sont accessibles dans ce domaine d’activité spécifique. Mais comme vous l’indiquez, se positionner pour un poste « stratégique » ou de « management » en étant jeune diplômé n’est pas forcément très crédible.

  2. FmR
    19 mars 2012 - 15h44

    Merci de votre réaction Thibaud, effectivement certains postes de chefs de projets sont ouverts aux juniors mais en général junior est souvent synonyme de 2 à 3 ans d’expérience. Mais ça reste difficile de prétendre à un poste de ce genre directement en sortant de l’école. Je le signalais dans le billet car les recruteurs (de SSII) avec qui je discute me font souvent part de cette erreur de jeunesse des jeunes dip’.

  3. tivinc-35
    21 mars 2012 - 23h55

    Oui l’article est important, malgré cela, certaines entreprises se prennent tous les pouvoirs et ne prennent pas la peine de prêter attention aux candidats. Telle une expérience pour un entretien que j’ai vécu : faire patienter dans le couloir debout pendant 1h avec 3 autres candidats, tout juste un bonjour, on avait l’impression de passer à l’abattoir 😉
    Heuresement, que certaines entreprises jouent le jeu, bon accueil, mise en confiance.
    Il faut bien faire attention à l’accueil aussi, puis aux éventuels collègues que vous pourrez croiser, en restant courtois, souriant, petit bonjour…

  4. diplômé en Finance
    22 mars 2012 - 22h13

    Merci beaucoup, grâce à vos conseils j’ai plus d’espoir, Merci.
    Jeune diplômé en Finance.

  5. FmR
    23 mars 2012 - 16h23

    Merci de votre commentaire et bon courage pour vos recherches.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.