Fermer
menu
Théma Jeunes diplômés : Découvrez les initiatives de nos partenaires

La jeune génération « ne veut pas laisser passer son bonheur au travail »

Aider les autres serait-il le secret du bonheur au travail ? Possible si l’on en croit les statistiques.
Dans le cadre du Prix de l’Entrepreneur Social dont la 9ème édition se déroulera le 3 février, Ipsos, la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) et le Boston Consulting Group (BCG) publient les conclusions de leur consultation inédite auprès des jeunes des grandes écoles concernant leurs attentes professionnelles : « Talents : ce qu’ils attendent de leur emploi. Et si l’économie Sociale et Solidaire était une solution ? ». Une enquête qui a permis de mettre en lumière ce qui compte vraiment pour les étudiants dans leur vie professionnelle et quelle place occupe l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans leurs aspirations.

Etre en phase avec son métier

Cette étude dresse le portrait d’une génération qui s’intéresse à l’économie solidaire et l’entrepreneuriat social parce qu’elle ne veut pas laisser passer son bonheur au travail. Les jeunes exigent que leur emploi ait un sens et soit un vecteur de développement personnel. Le contenu de l’emploi et l’ambiance au travail comptent ainsi plus que les conditions matérielles associées à un métier. D’ailleurs, moins d’un sur deux considère la rémunération ou le temps de travail comme des notions importantes. Par contre, plus de 8 étudiants sur 10 qualifient l’intérêt du poste et le bien-être au travail de critères très importants.

La qualité de leur futur emploi est primordiale. Ainsi, l’intérêt du poste compte pour 88 % d’entre eux, l’ambiance pour 84 % et 75 % veulent faire un métier en corrélation avec leurs valeurs. Les jeunes et futurs salariés souhaitent avant tout créer du sens : utilité, innovation et développement des compétences d’autrui sont les trois premières sources de fierté chez eux.

Etre au service des autres

Les jeunes diplômés souhaitent être au service des autres : 53 % d’entre eux considèrent qu’être utile aux autres est un pré-requis absolu dans le cadre de leur travail. Mais qu’est-ce qu’être « utile » selon eux ? Servir l’intérêt général pour 65 %, améliorer la vie des gens pour 54 % et permettre de changer les choses pour 40 % d’entre eux. Les jeunes femmes témoignent d’un plus fort attrait pour l’ESS. Sans doute parce qu’elles la connaissent mieux (87 % contre 81 % des hommes). Elles sont nombreuses à vouloir s’engager dans cette voie : c’est même une réelle envie pour 61 % d’entre elles.

Les métiers de l’environnement ont les faveurs des jeunes

En termes de secteurs, c’est l’environnement qui arrive en tête des choix des étudiants : 62 % témoignent un intérêt pour ce secteur. La cause sociale séduit aussi beaucoup : 52 % des étudiants aimeraient travailler dans ce domaine. « Les jeunes ont une volonté forte de s’engager et ont des attentes positives vis-à-vis du monde professionnel. Ils sont prêts à s’y impliquer avec la volonté de faire bouger les lignes », commente André Bismuth, Chargé de communication au sein de la CGE.

Toutes ces raisons attestent de la volonté pour les jeunes diplômés d’ailler vers le secteur de l’ESS qui reste une sphère attractive pour eux même si leur connaissance du secteur est limitée : s’ils ont en ont entendu parler pour 84 % d’entre eux, seulement la moitié voit de quoi il s’agit. C’est d’ailleurs le manque de connaissance du secteur qui est identifié comme le premier frein à leur engagement en faveur de ces métiers.

Photo : Pixelfit

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.