Fermer
menu

Comment éviter de se faire virer à cause des médias sociaux ?

Facebookfired2Les réseaux sociaux sont parfois des outils à double tranchant quand on cherche du boulot. On vante souvent leurs mérites pour élargir son réseau et entrer en contact directement avec des recruteurs, mais cette utilité reste encore à prouver.
En revanche, les risques de se faire virer ou de donner une image peu professionnelle sur ces canaux communautaires sont eux bien réels. C’est le thème de cette infographie réalisée par Tribe RH. En croisant différentes données et études, elle résume l’impact des médias sociaux dans le monde du travail.

35% des entreprises bloquent l’accès à Facebook et Twitter
On y apprend par exemple que 35% des entreprises bloquent l’accès à des sites comme Twitter et Facebook, 20% bannissent l’utilisation de LinkedIn. 31% des entreprises auraient de leur côté opté pour une posture plus pédagogique en demandant que la consultation des sites sociaux se fassent plutôt au domicile des salariés. Sans doute en raison de la perte de productivité supposée…

On ne sait pas en revanche combien ont mis en place des guides ou modes d’emploi pour bien utiliser les médias sociaux (comme AXA et son guide du bon sens numérique par exemple), une démarche qui est pourtant plus responsabilisante que le blocage pur et simple. Au final l’accès à ces sites reste quand même la règle, 65% des entreprises laissent en effet leurs salariés surfer librement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.
Mais attention tout de même, d’après cette infographie, 85% des recruteurs indiquent avoir des réticences à embaucher quelqu’un qui se comportait de manière non-professionnelle sur les réseaux sociaux. Et n’oubliez pas non plus, si vous surfez au bureau, que votre historique de navigation est potentiellement « espionnable ».

8 erreurs à ne pas commettre sur les médias sociaux
Pour terminer, l’infographie recense les 8 erreurs qui risquent de vous faire prendre la porte si vous vous comportez mal sur les réseaux sociaux :

  • Faire des blagues de mauvais goût
  • Dévoiler des détails confidentiels sur votre entreprise
  • Dire du mal de vos clients
  • Manquer de respect à votre employeur
  • Poster des photos inappropriées
  • Créer des vidéos animées avec la tête de vos collègues
  • Médire sur votre patron
  • Sécher le boulot et s’en vanter sur les réseaux sociaux

Hrsoftwaresocialmediafired

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Olivia
    9 février 2012 - 22h27

    ce n’est pas exact…supprimer FB dans une boite…. les gens vont devenir encore plus démotivé…enlevez skype et ils ne bossent plus … evidemment tout est ue question de dosage. LE travail et des bonnes conditions permettent aux employés de ne pas abuser.

  2. Bernard Martinez
    9 février 2012 - 22h29

    Bonjour,

    Un moment d’égarement ou un le plaisir d’une petite phrase assassine sur un réseau social et on peut vite se retrouver au poteau d’exécution.

    En tant que formateur Viadeo et sur mon blog EMploi 2.0, je dis toujours qu’il faut considérer internet comme un domaine public.

    Exprimez-vous comme si vous étiez en public. La critique et le droit de libre expression est autorisé, mais pas l’injure et la diffamation.

    C’est aussi un esprit à avoir sur le net. Etre seul devant son écran chez soi n’a rien d’intime, tout ce que vous écrivez sur votre écran est plutôt du domaine public.
    De cette façon, vous « n’insultez pas l’avenir ».

    Cordialement,
    Bernard,

  3. Alain L.
    19 février 2012 - 9h38

    Reste plus grand chose à dire…
    L’entreprise est décidément l’endroit le moins démocratique du monde, comme le diagnostiquait déjà C. Dejours dans « Souffrance en France »…

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.