Fermer
menu

Infographie : « les 5 pires patrons de l’histoire »

Il y a des patrons qui font de la vie de leurs employés un véritable cauchemar : critiques injustifiées, humiliations, licenciement, harcèlement, voire agressions physiques… Ils en font voir de toutes les couleurs à leurs collaborateurs. Kickresume s’est amusé à dresser une petite liste de ces figures caricaturales en infographie. Tout cela au second degré bien sûr.

GordonRamsayEn tête, on retrouve bien évidemment le chef anglais Gordon Ramsay, héros de l’émission « Cauchemar en cuisine », le tyran des cuisines du monde entier et accessoirement roi des insultes bizarroïdes du genre « Tu sers de la merde » ; « Tes fajitas à l’élan, c’est un coup à rentrer en guerre contre le Mexique » ou encore « Je ne servirai même pas ça à un condamné à mort ! » Mais pour l’audimat, il faut savoir être un vrai méchant non ?

Worst-Bosses_JBruciaJackie Brucia est l’un de ces « bosses from Hell ». Elle s’est fait tristement connaître après avoir licencié une employée qui venait de lui donner…un rein ! Affaiblie par son intervention, Debbie Stevens est forcée de se mettre en congé maladie. De retour à son poste, elle voit les relations avec sa boss Jackie Brucia se détériorer : sa patronne devient un tyran, n’hésitant pas à humilier Stevens devant ses autres collègues, à ne plus lui rétribuer ses heures supplémentaires et à la muter à 80 kms de l’entreprise. Elle finit par être licenciée après s’être plaint à la direction… Sa boss, elle, ne regrette « rein ».

NaomiCampbellLa Top model Naomi Campbell est loin d’être un modèle justement et figure elle-aussi dans ce triste classement pour avoir agressé un paparazzi à coups de sac à main et écopé de 6 mois de prison avec sursis pour cela. Elle s’est également rendue coupable de l’agression de plusieurs de ses assistant(e)s, notamment en leur lançant son téléphone à la figure. Tant que ce n’est pas son ordinateur portable me direz-vous… Elle fut tout de même condamnée à 5 jours d’intérêt général pour l’une de ses « sautes d’humeur ».

RichardBeckmanRichard Beckman alias « Mad dog » est un homme aux lubies étranges. Alors directeur des ventes chez Condé Nast, société éditrice de grands magazines US (The New Yorker, Vogue, Vanity Fair, GQ…) il aurait essayé de forcer deux collaboratrices à s’embrasser lors d’une soirée. Malheureusement il cogna leurs têtes respectives si fort qu’il brisa le nez de l’une d’entre elles. Du pur team building en somme ! Réputé pour être changeant, qualifié de « brute », voire carrément de « tyran » à cause de ses crises de colère et de ses humeurs, Mad Dog pouvait malgré tout se montrer charmant selon son entourage. Et efficace puisque pendant ses 24 ans au service de Condé Nast, les ventes des magazines Vogue ou GQ ont augmenté. Comme quoi on ne peut pas être bon partout.

ScottRudinTout comme Naomi Campbell, le réalisateur américain Scott Rudin aime jeter des objets à la figure des ses assistants. Sachant qu’un paragraphe sur sa page Wikipedia est intitulé « Scott Rudin et ses assistants », on peut aisément deviner les coups de sang du personnage. Il peut ainsi se séparer de collaborateurs pour des raisons aussi futiles qu’un mauvais muffin rapporté ou qu’une erreur dans le choix du café, ou encore les tirer au sort pour les virer et les réintégrer quelques minutes plus tard. Cerise sur le gâteau : interdiction de prendre le métro, ses assistants doivent être disponibles 24h/24, 7 jours sur 7. Un vrai acteur dramatique en somme…

Worst-Bosses

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Benjamin
    15 mars 2016 - 13h39

    Il en manque au moins un !

  2. John Arktor
    2 février 2017 - 18h03

    Ouais mais eux, on ne les vire pas.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.