Fermer
menu
  • Productivité
  • Télétravail

5 idées reçues sur le télétravail : l’exemple de Zapier

On vous en parlait récemment, chez Zapier, tout le monde est en télétravail. Et le sujet fait encore face aux idées reçues.
Les conseils de Wade Foster pour télétravailler

Chacun voit midi à sa porte, dit la sagesse populaire (GettyImages/Foxisgraphic)

La conférence de Wade Foster durant l’événement Inbound Marketing France a suscité de nombreuses questions une fois l’intervention terminée. Celles – un peu agaçantes – de ceux qui n’avaient pas écouté et les autres, celles des sceptiques. Voilà, dans les grandes lignes, les réponses du co-fondateur de Zapier.

C’est triste de ne pas pouvoir se retrouver autour de la machine à café

Alors évidemment, pour certaines professionnels, c’est indispensable de se rendre dans un bureau et de côtoyer une équipe de chair et d’os. Si c’est votre cas, ne faites pas pour autant de votre ressenti une généralité.

Chez Zapier, les équipes essaient de créer des moments de convivialité, même en remote work. Alors, oui, certaines pratiques prêtent à sourire d’un œil extérieur, mais avec un peu de bonne volonté…

Il y a d’abord les conversations informelles sur Slack (l’une d’entre elles a été nommée unplugged, pour que les salariés se racontent entre eux ce qu’ils font quand ils ne travaillent pas) ou l’outil Donut, qui facilite les échanges et accompagne les managers dans l’onboarding des nouveaux salariés. A chacun ensuite – et selon ses affinités – de proposer des challenges ou temps collectifs, fabriquer un gif de lui-même en train de danser ou participer à un cours de yoga collectif.

À lire également :
Qui a encore besoin d'un bureau ?

C’est impossible de collaborer sur plusieurs fuseaux horaires

Le discours de Wade Foster sur le télétravail est pragmatique, y compris sur la question des fuseaux horaires. En quelques mots, c’est tout à fait possible de collaborer avec une équipe basée aux quatre coins de la terre, mais c’est plus facile pour les uns que pour les autres. Dans les équipes des services client, c’est plutôt un atout, comme pour les services de maintenance. Chez Zapier, le service client disponible 7/7 et 24/24 est très apprécié et cette disponibilité est vraiment facilitée par les équipes présentes partout dans le monde.

Dans d’autres équipes, notamment de développement, c’est plus compliqué. Leur solution ? Se fixer une plage horaire sur laquelle tout le monde puisse se connecter en même temps. Wade Foster parle de 4 heures par jour qui sont suffisantes pour avancer ensemble et efficacement.

À lire également :
Inbound Marketing France, le compte-rendu de l'édition 2020

Sur le volet administratif, c’est ingérable d’avoir des salariés sans bureaux dans plusieurs pays

Non, ce n’est pas ingérable mais Wade Foster est très clair sur le sujet : vous ne pourrez pas vous passer de très bons avocats et comptables pour chaque pays, l’idée étant de ne prendre aucun risque par rapport aux lois du travail spécifiques selon la région du monde dans laquelle les salariés se trouve.

Je ne vais pas réussir à recruter uniquement des salariés séduits par le télétravail

Chez Zapier, le problème est pris à l’envers : le télétravail à temps complet est le postulat de départ, charge ensuite aux recruteurs de trouver les profils. Pour le coup, les salariés qui auront déjà connu le télétravail à temps partiel ou complet, ou ceux qui auront été indépendants avec un bureau à la maison bénéficieront probablement d’un plus grand indice de confiance a priori.

On l’a déjà dit, il n’existe pas un seul modèle d’organisation du travail idéal, qui puisse convenir à tous les profils. L’idée, c’est plutôt de faire venir des candidats qui correspondent au modèle que vous vous êtes fixé, aussi original soit-il.

Les risques seront beaucoup plus importants si vous essayez d’un jour à l’autre de convaincre les 200 salariés de vos locaux du bien fondé du télétravail à temps plein. C’est avant tout une question de culture d’entreprise.

Mon entreprise est trop loin de pratiques comme le télétravail pour se lancer

On le disait juste au-dessus, si vous comptez faire une révolution du jour au lendemain, vous ferez peut-être face à quelques obstacles. Notamment un bien connu des dirigeants, managers et autres services RH : la résistance au changement.

Wade Foster recommande de commencer par un état des lieux : est-ce que le télétravail est déjà pratiqué ? Si oui, par qui et comment ? En évoquant le sujet, le co-fondateur de Zapier a pointé du doigt qu’en consultant ses mails sur son téléphone ou en répondant à un message le soir, on pratiquait déjà une certaine forme de télétravail. A vous de jouer !

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une