Fermer
menu

Avoir un hobby créatif rend plus productif au travail

Vous aimez peindre des croutes le dimanche, construire des monuments en allumettes ou tout simplement faire du scrapbooking pour vous détendre pendant votre temps libre ? Vous avez bien raison ! Une étude américaine vient de montrer que les personnes qui s’adonnaient à ce genre de loisirs créatifs en dehors des heures de boulot étaient beaucoup plus productives au travail.

Hobby-bonsai

S’adonner à un loisir créatif dope la productivité de 15 à 30%

Les personnes qui ont la chance d’avoir un hobby, en particulier un passe-temps créatif, seraient entre 15 et 30% plus efficaces au travail ! L’explication, selon les chercheurs de l’Université de San Francisco qui ont réalisé cette étude, tiendrait tout simplement dans le bénéfice de ces activités extra-professionnelles. Un hobby créatif favoriserait la récupération des heures de travail et améliorerait aussi les capacités de concentration, la minutie et, évidemment, la créativité. Autant de compétences dont on peut tirer un bénéfice au travail.

Les entreprises ont intérêt à encourager les hobbies

Selon cette étude publiée dans le journal de la British Psychological Society, le lien entre une activité créative et la performance est aussi indéniable. L’expérience a montré que les cobayes qui pratiquaient qui consacrent un temps important à leur hobby ont un meilleur contrôle d’eux-mêmes et fournissent un travail de meilleure qualité. Comme on dit, c’est bien bon le hobby !

Pour le professeur de psychologie Kevin J. Eschelman qui a participé à cette étude, les résultats devraient inciter les entreprises à prendre en compte cette dimension psychologique chez leurs employés. De la même manière que les activités physiques et sportives sont encouragées pour favoriser la récupération et le bien-être, les employeurs devraient aussi voir dans ces savoir-faire extra-professionnels un atout pour l’entreprise et sa productivité. Quitte à faciliter l’accès à ce genre de loisirs, voire à subventionner les activités des salariés.

Il faut laisser s’exprimer la créativité des employés

L’étude cite comme exemple l’entreprise Zappos qui permet à ses employés de décorer eux-mêmes leurs bureaux avec leurs peintures ou œuvres créatives réalisées en dehors du travail. Pour les entreprises, inciter les gens à avoir un hobby peut aussi se traduire en donnant accès à des cours, des activités artistiques, organiser des ateliers d’écriture ou proposer sur le lieu de travail des instruments de musique (comme c’est le cas chez Google à Dublin). Une manière originale de motiver ses troupes. On savait déjà que les hobbies pouvaient être mis en valeur sur votre CV, face à un recruteur, maintenant c’est prouvé vous n’avez plus à rougir de vos loisirs devant vos collègues ou votre patron.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Sandra
    16 septembre 2014 - 16h25

    Si les candidats évoquent souvent les compétences liées à leurs expériences professionnelles, il est également important de pouvoir mettre en relief celles acquises par la pratique d’un Hobby.

    Par exemple, une personne qui n’aurait aucune expérience dans la vente mais qui souhaite postuler à une offre d’emploi de vendeur dans une grande enseigne de distribution spécialisée dans les articles de sport pourra tout à fait valoriser sa passion pour le tennis. « Je n’ai pas d’expérience dans la vente, mais je suis le mieux placer pour conseiller vos clients car je connais les produits et je les ai testés ».

    Les Hobbies sont également un reflet de la personnalité. Les compétences s’acquièrent, mais c’est la personnalité qui permettra à quelqu’un de s’intégrer dans une entreprise et de s’y épanouir.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.