Fermer
menu
Théma Emploi et Handicap : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Handicap : quelle différence entre incapacité, invalidité et inaptitude ?

L’incapacité est une inaptitude temporaire (partielle ou totale) à exercer une activité professionnelle. L’invalidité est une réduction permanente (partielle ou totale) de certaines aptitudes. Quant à l’inaptitude c’est encore différent. Heureusement Mode(s) d’emploi vous aide à y voir plus clair.

À lire également :
L’aménagement raisonnable, l’autre obligation des employeurs sur le handicap

L’inaptitude, une incapacité à remplir le contrat de travail

L’inaptitude est une incapacité à remplir le contrat de travail. Elle est établie par le médecin du travail à l’occasion de l’examen de reprise effectué à l’issue des périodes d’arrêt de travail. On en distingue plusieurs :

  • l’inaptitude partielle : le salarié reste capable d’accomplir une partie des tâches correspondantes à son poste.
  • l’inaptitude totale : le salarié ne peut plus accomplir aucune des tâches correspondant à son poste mais reste capable de tenir un emploi différent.
  • l’inaptitude temporaire : qu’elle soit partielle ou totale, l’inaptitude peut aussi être temporaire. L’intéressé est alors susceptible de recouvrer ses capacités à échéance assez proche.

Ces inaptitudes obligent l’employeur à faire une recherche de reclassement. L’inaptitude absolue débouche, elle, automatiquement sur un licenciement.

À lire également :
La Reconnaissance Travailleur Handicapé (RQTH) : comment et pourquoi la demander ?

L’invalidité, la perte de la capacité de travail

L’invalidité est la perte de la capacité de travail ou de gain mettant la personne hors d’état de se procurer, dans une profession quelconque, un salaire supérieur au tiers de la rémunération totale correspondant à l’emploi occupé avant la date de l’arrêt de travail ayant entraîné l’état d’invalidité. Cette perte de capacité doit être dûe à un accident ou une maladie non professionnelle. Les autorités compétentes  apprécie cette perte de cette faculté en tenant compte de la capacité restante. Elles tiennent compte aussi de l’âge et des facultés physiques et mentale du salarié.

L’incapacité résulte d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle

Cette inaptitude peut être provisoire, permanente, totale ou partielle. L’incapacité permanente ouvre droit pour le salarié soit à une indemnité forfaitaire si elle est inférieure à 10 % soit à une rente si elle est supérieure ou égale à 10 %.

(photo : istock/vadimguzhva).

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.