Fermer
menu

Googlisation des candidats : l’avis des recruteurs

Depuis un moment on parle beaucoup d’un nouveau phénomène dans le processus de recrutement : les recruteurs seraient de plus en plus nombreux à taper le nom des candidats sur Google pour voir les résultats qui remontent sur le moteur de recherche. Photos, activités extra-professionnelles, blog perso pourraient alors servir à mieux cerner la personnalité du candidat avant de le recevoir. Enfin, en théorie. Pour en être sûr nous avons demandé aux recruteurs présents lors du salon Paris pour l’emploi s’ils avaient ce réflexe de taper dans Google le nom d’un candidat qui a postulé. Et la réponse est « Non ».

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    24 novembre 2009 - 10h57

    Merci, c’est intéressant. Peut-être cet ITW leur donnera-t-elle l’idée d’aller par là. La réflexion du recruteur de chez Vinci (de mémoire) est étonnante – au sens fait réfléchir sur la perception: les résultats potentiels sont assimilés à des choses relevant du « personnel » (et non du professionnel). Pourtant, toutes les constructions sont possibles (profil(s) professionnel(s)/profils plus personnels).

  2. OSteEL
    24 novembre 2009 - 11h07

    Je ne suis pas tellement surpris par les réponses de ces recruteurs. En fait, je pense qu’il s’agit d’une pratique davantage liée au secteur d’activité qu’au statut de recruteur/DRH.

    Posez cette question à des chargés de recrutement de boites proches du domaine de l’IT et vous aurez vraisemblablement une majorité de réponses positives (celle donnée par la personne de chez Oracle va d’ailleurs dans ce sens).

  3. Marlène (Maman Travaille)
    24 novembre 2009 - 11h29

    Ce sujet est très intéressant, merci !

    Mais j’aimerais apporter 4 petites nuances:

    1/ beaucoup de recruteurs interrogés font des recrutements groupés (Picard, Midas, etc) donc il est évident qu’ils ne vont pas googler 35 noms. cette étape viendra en aval.
    2/ il s’agit de même pour beaucoup, de recruteurs d’employés ou d’agents de maitrise. dès qu’on passe au recrutements cadres, middle et top management, avec des enjeux financiers plus importants, c’est une autre chanson 🙂
    3/ aucun recruteur du secteur de la com’ ou des médias n’est interrogé. pour les postes dans le web, la télé, la radio, la presse… on a 100% de chances d’être googlé !
    4/ on assiste à une légère hypocrisie à mon humble avis… (sans animosité aucune messieurs-dames les recruteurs:) ) car la même question posée par Capital magazine le mois dernier donnait une réponse oui à 75% et dans Le point.fr d’avant-hier, oui à 94%.

    Peut-être une légère différence entre la communication RH officielle et les pratiques concrètes au quotidien ?

    Ou une différence de culture selon les secteurs…?

    Merci en tout cas de lancer le débat !

  4. Evy
    24 novembre 2009 - 13h14

    Je pense que ça dépend aussi des secteurs et des individus… Certains le font, d’autres pas.

    Soit dit en passant, je me suis déjà fait googlisée et ça se voit en entretien. Tout comme mon cher et tendre d’ailleurs…

  5. Gaëlle
    24 novembre 2009 - 14h35

    moi aussi, comme Marlène, je n’y crois qu’à moitié à leurs réponses…:-)
    pourquoi les recruteurs seraient-ils moins curieux que tout un chacun ? cela me semblerait quand même étrange.
    Mais tant mieux si vraiment les compétences, la spontanéité et tout et tout sont les seuls critères de sélection…

7 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.